*

Développement, mutations économiques et besoins régionaux

Filières prioritaires et métiers en tension

Etat, Région et partenaires sociaux se mobilisent autour des filières stratégiques et des métiers qui recrutent dans le cadre de leurs politiques de l'emploi et de formation professionnelle.

Au niveau national, ces interventions s’inscrivent notamment dans le cadre du Plan investissement compétences (PIC) et de la politique industrielle de la France. 

En Nouvelle-Aquitaine, les filières prioritaires et la politique d'appui de la Région sont définies dans le Schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII) adopté le 19 décembre 2016.

Filières stratégiques nationales et programmes d'action de l'Etat

Au niveau national, les interventions de l'Etat s’inscrivent :

  • dans le cadre du Grand plan d'investissement et du Plan investissement compétences (PIC)
  • dans la stratégie industrielle de la France éclairée par les travaux du Conseil National de l'Industrie et des comités stratégiques de filières,
  • dans le programme d'investissements d'avenir (PIA) qui financent dans le cadre d'appels à projets des actions allant de la recherche fondamentale à l’innovation industrielle, en passant par la formation, le transfert de technologie, la maturation..., pour faire émerger des pôles universitaires d’excellence, favoriser le développement durable, soutenir les PME/ETI innovantes et consolider les filières stratégiques, 
  • dans la stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable (SNTEDD) qui entend favoriser et sécuriser les transitions professionnelles liées à la transition écologique et accompagner les reconversions des bassins d’emplois et des salariés.

Par ailleurs, les OPCO et Pôle emploi co-financent des Préparations opérationnelles à l’emploi (POE collectives) pour satisfaire des besoins identifiés au plan local ou sectoriel.


Zoom sur les comités stratégiques de filières

Au niveau national, depuis 2011, des filières sont déclarées stratégiques par le Conseil National de l’Industrie (CNI), en raison notamment de leur potentiel de développement et de leur importance en termes d’emploi.

Actuellement, 18 Comités Stratégiques de Filière (CSF) sont labellisés par le CNI :

  • Aéronautique
  • Industries agro-alimentaires
  • Automobile
  • Bois
  • Chimie et Matériaux
  • Eau
  • Ferroviaire
  • Industries pour la construction
  • Industries électroniques
  • Industriels de la mer
  • Industries des nouveaux systèmes énergétiques
  • Industries et Technologies de santé
  • Industries de sécurité
  • Infrastructures du Numérique,
  • Mines et métallurgie
  • Mode et Luxe
  • Nucléaire
  • Transformation et valorisation des déchets.

Plus d'infos sur les filières stratégiques nationales

Métiers émergents, en particulière évolution ou en tension

Une liste régionale des métiers en tension a été publiée en 2017 (toujours en vigueur en 2021) par la Préfecture de région, sur la base des enquêtes BMO (Besoins de main d’œuvre) de Pôle emploi. Les formations qualifiantes préparant à ces métiers ouvrent droit à la Rémunération de Fin de Formation (R2F).

La Commission de la certification professionnelle de France Compétences propose une liste des métiers émergents ou en particulière évolution pour 2021. 20 métiers sont retenus. Ils répondent aux quatre thématiques identifiées dans le cadre de l’appel à contributions lancé en juillet 2020. Ces métiers viennent enrichir la liste publiée en 2020. Cette dernière étant reconduite en 2021 par la Commission.

L’objectif : simplifier le processus d’enregistrement des certifications correspondantes à ces métiers pour s’adapter au mieux aux évolutions du monde du travail.

Les filières prioritaires de Nouvelle-Aquitaine (SRDEII)

Le Schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII) adopté le 19 décembre 2016 par la Région Nouvelle-Aquitaine identifie les filières prioritaires qui bénéficient d'un soutien particulier de la Région.

Cette liste a été complétée en décembre 2018 au regard des besoins économiques et des stratégies (+ d'infos).

Trois grandes priorités portent l'action régionale :

  1. promouvoir et organiser ces filières autour d'orientations stratégiques partagées
  2. travailler sur la mise en réseau des écosystèmes et prendre en compte les enjeux locaux
  3. développer une politique partenariale et contractuelle (via notamment les Contrats régionaux de filières)

Pacte régional d'investissement dans les compétences : priorisation sur des secteurs et des filières

L’Etat et la Région ont signé le 11 décembre 2020 un avenant au Pacte régional d'investissement dans les compétences 2019-2022 (plus d'infos).

30 % des formations financées par le PACTE sont réorientées vers 19 filières prioritaires économiques et sectorielles :

  • le bâtiment avec la rénovation thermique (voir notre dossier)
  • la production et le déploiement d’énergies alternatives au travers du photovoltaïque et de la méthanisation
  • l’eau dans ses liens avec la chimie, le numérique et les technologies (voir notre dossier)
  • la robotisation, notamment dans le secteur textile, en lien avec le numérique et la maintenance des lignes de production
  • l’agriculture et l’agroalimentaire avec l’accélération de la transition écologique et l’accompagnement des filières en difficulté
  • les transports décarbonés avec notamment les batteries et les énergies alternatives (voir notre dossier)
  • le démantèlement, le recyclage et le refit dans les industries ferroviaire, aéronautique, navale et nautique
  • l’aéronautique dans l’accompagnement de sa diversification et du transfert des compétences de ses salariés (voir notre dossier)
  • la restauration et le tourisme (voir notre dossier) en lien avec le développement de nouveaux modes de consommation
  • l’électronique, notamment dans les technologies critiques, vecteur de la transformation numérique et énergétique
  • l’industrie pharmaceutique en contribution à la souveraineté nationale et européenne
    la santé (voir notre dossier) et le soin avec notamment l’accompagnement à la perte d’indépendance favorisant un mieux vivre à domicile (voir notre dossier sur la silver économie).

Pacte Productif : les métiers révélateurs d'enjeux économiques en Nouvelle-Aquitaine

Annoncé par le président de la République en avril 2019, le Pacte productif vise à construire un nouveau modèle français respectueux de l’environnement pour atteindre le plein emploi.

En Nouvelle-Aquitaine, six métiers, rattachés à plusieurs marchés émergents, ont été identifiés.

Métiers en tension, en requalification ou en reconversion, ils se caractérisent par une forte demande et/ou une évolution importante et présentent des niveaux de formation différents :

  • Ingénieur cybersécurité et Spécialiste des bases de données, dans le numérique : sélectionnés pour le niveau de formation élevé et les tensions attendues en région ;
  • Technicien d'exploitation et Responsable d'exploitation, dans l'agriculture : sélectionnés pour le poids du secteur dans la région et pour les mutations prévues dans ce secteur à l'horizon 2030, et qui vont pousser l'ensemble de la filière à revisiter les méthodes de travail usuelles ;
  • Câbleur, dans le secteur de la fibre : sélectionné en raison d'une tension attendue dans les deux prochaines années du fait du programme de déploiement de la fibre à l'échelle nationale, suivie d'un besoin de requalification/reconversion ;
  • Chaudronnier, dans le secteur aéronautique : sélectionné pour le poids du secteur dans la région et les tensions relevées pour ce métier.

Plus d'infos sur le Pacte Productif

Transitions collectives (Transco) : les métiers en tension en Nouvelle-Aquitaine

Transitions collectives (Transco) est un dispositif mis en place par l’Etat en lien avec les partenaires sociaux pour accompagner les entreprises et les actifs confrontés à des difficultés à court ou moyen terme, et à des enjeux de relocalisation de l’activité ou d’évolution forte du modèle économique.

Il repose sur le repérage des métiers porteurs au plan local ou régional et l’identification des métiers menacés au sein des entreprises dans des accords de type GEPP (gestion des emplois et des parcours professionnels, ex GPEC …) .

L’objectif est d’organiser au mieux les reconversions professionnelles vers ces métiers porteurs pour éviter aux salariés un licenciement économique, de favoriser leur mobilité, de maintenir ou de développer des compétences utiles à l’échelle des territoires et de soutenir le développement des filières porteuses et des emplois associés.

Dans ce cadre une liste de ces métiers en tension a été réalisée en Nouvelle-Aquitaine. Télécharger la liste

La liste des métiers porteurs doit permettre au salarié qui s'engage dans la démarche d'être sécurisé sur ses perspectives d'embauche rapide à l'issue de la formation.

Plus d’infos sur le dispositif Transco dans notre fiche technique E 2.2

Les métiers stratégiques en Nouvelle-Aquitaine : les études/infographies de l'OREF de Cap Métiers

Des Etudes


Des infographies pour s'informer autrement

 

Dossiers associés

  • *

    La politique emploi de la Région

    Le soutien à l’emploi, aux PME, à l'innovation et à la mutation écologique, sociale et solidaire de l'économie

    Consulter
  • *

    Le Schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII)

    Le SRDEII est une feuille de route pour le développement régional et formalise la politique d'aide de la Région aux entreprises

    Consulter