*

Politiques des financeurs

La politique emploi de la Région

La Région NA donne la priorité à l'investissement productif et à l'innovation avec comme objectif de créer et de maintenir durablement l'emploi sur tout le territoire. Elle accompagne les PME et les TPE sur l’innovation, la formation des salariés, la transformation numérique, l'export et l'internationalisation.

La Région a adopté un schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII) pour favoriser un développement économique innovant, durable et équilibré du territoire régional ainsi que le maintien des activités économiques. (Voir notre dossier).

Un nouveau dispositif d'aides aux entreprises organisé autour des 9 orientations du SRDEII est entré en vigueur en février 2017.

Les orientations de la politique régionale

L’innovation et l’attractivité restent dans l’ADN de la Région qui s'appuie en particulier sur l'agence de développement et d’innovation (ADI Nouvelle-Aquitaine) plus d'infos. C’est par sa capacité à développer et créer les activités de demain tout en protégeant les emplois, par ses actions en faveur de la reconquête technologique et la recherche, que la Nouvelle-Aquitaine a pu être résiliente pendant la crise.

Aussi, pour préparer l’avenir du territoire, la Région entend poursuivre en 2022 son soutien à l’innovation technologique, écologique et sociale, mais aussi protéger les activités essentielles et retrouver une souveraineté économique.

Ses dispositifs d’accompagnement sont intensifiés pour :

  • renforcer la viabilité des entreprises créées ou reprises (dispositif « Entreprendre, la Région à vos côtés ») avec une attention particulière pour encourager l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes ;
  • expertiser et agir auprès des TPE pour répondre aux enjeux du numérique, tout en sensibilisant à la cybersécurité (programme « Transfonum ») ;
  • favoriser l’émergence de projets innovants (PTI) et la transition écologique ;
  • soutenir les perspectives de développement d’après-crise par le rebond, le retournement et la croissance des TPE ;
  • maintenir et créer de l’emploi en favorisant notamment la transmission, la reprise d’entreprise et l’emploi partagé via les groupements d’employeurs.

Le plan Nouvelle-Aquitaine REBOND voté en octobre 2020 répond à des objectifs de changement de modèle, diversification, relocalisation, commercialisation, maintien d’une activité stratégique, mutation des emplois et compétences. Pour l'outiller, la Région va déployer en 2022 des démonstrateurs collaboratifs chargés d'accompagner et de contribuer à accélérer les projets innovants et le rebond des filières.

La Région veut aussi accélérer l’appropriation des usages numériques par les entreprises et soutenir les entreprises de la filière pour répondre aux besoins et enjeux croissants en matière d’organisation du travail, notamment dans le réseau des tiers-lieux, et d’inclusion numérique de l’ensemble de la population.

La Région poursuit son soutien à la création de startup et aux établissements de recherche. L’année 2022 doit permettre de mieux structurer la diffusion de la culture scientifique vers en créant des synergies autour de grands enjeux tels que le climat, l’environnement, le rapport des sciences avec la société, l’économie au service de l’humain.

Le soutien à l’innovation passe aussi par l’essor de l’innovation sociale, l’accompagnement de l’entreprenariat dans l’économie sociale et solidaire (ESS) et par le soutien aux coopérations des structures de l’ESS en faveur des transitions.

Pour accélérer les transformations et renforcer la compétitivité de l’industrie régionale par la modernisation des outils de production et le renforcement des compétences, la Région va conforter en 2022 ses programmes structurants emblématiques que sont « l’usine du futur », « accélérateurs de croissance » ou encore « Entreprises de Taille Intermédiaire ».

La Région soutient les filières identifiées comme stratégiques par le SRDEII pour le développement économique régional (voir la liste des filières prioritaires).

La Nouvelle-Aquitaine prend en compte les différences territoriales très marquées via des aides différenciées notamment au titre de sa politique contractuelle avec les territoires. Le volet « ruralité » des contrats de territoire sera déployé en 2022 afin de favoriser l’émergence de projets d’excellence rurale, la diffusion de bonnes pratiques et la mise en réseau des acteurs, ainsi que son accompagnement à la revitalisation des centres-bourgs et centres villes.

Le développement des territoires passe aussi par l’accélération de projets d’envergure comme le projet FERROCAMPUS, à Saintes, qui doit voir s’installer d’ici 2026 un écosystème complet autour des activités ferroviaires : campus des métiers, centre de recherche, orientation et reconversion…

Soutenir et préparer aux transitions, c’est aussi former les salariés, les jeunes et les demandeurs d'emploi aux métiers de demain. Aussi la Région accompagne l’adaptation et le développement des compétences afin de maintenir les emplois, mais aussi de permettre aux salariés d’anticiper et de réaliser une évolution professionnelle positive, avec une priorité pour les personnes les moins qualifiées.

La Région s’appuiera sur la montée en puissance du PACTE de formation professionnelle, augmenté du plan relatif à la réduction des tensions sectorielles. Elle encourage les démarches de GPEC d’entreprise et de recrutement. Elle soutient des projets de formation innovants portés par des consortiums d’entreprises et d’organismes de formation dans l’esprit du label « Talents et Territoires ».

Enfin, l'appel à projets, visant à soutenir les initiatives territoriales pour l’emploi, englobant les enjeux de GPEC, entend appuyer des démarches partenariaux pour des solutions adaptées aux problématiques repérées, avec une attention à la mobilité des emplois et des salariés (voir plus bas).

Initiatives territoriales pour l'emploi - APP de la Région

L’appel à projets 2021 « Initiatives territoriales pour l’emploi » (voir notre actu), que la Région a lancé en 2020, vise à valoriser les emplois à pourvoir, les différentes voies de formation et les modalités de travail pour demain. Il doit permettre de faciliter la rencontre entre l’offre et la demande d’emploi et consolider le développement des TPE/PME en matière de recrutement, d’intégration dans l’emploi et d’évolution professionnelle. Ces initiatives territoriales permettent d’accélérer l’accès à l’emploi des apprenants et des personnes à la recherche d’un emploi.

La Région finance ainsi des actions de :

  • rapprochement des jeunes sortants de formation initiale de la voie professionnelle ou d’actions du Plan Régional de Formation (PRF), des personnes en recherche d’emploi, avec les entreprises qui recrutent, et inversement,
  • d'accompagnement et amélioration de l’intégration des entreprises dans le système territorial de la formation,
  • d'appui au développement des entreprises et à la création d’emploi,
  • satisfaction des offres d’emploi non pourvues.

Au titre de 2020, 24 projets sont soutenus, à consulter dans nos pages Territoires :

  • En Charente : Salon Direction emploi
  • 2 projets en Dordogne : "Recrute Facile" à Riberac et "7 actions pour le développement de l'emploi" sur le Grand Périgueux 
  • 2 projets en Lot et Garonne : l'expérimentation "Recruter" du Val de Garonne et Attractivité des métiers et recrutement pour la filière agroalimentaire à Agen
  • 3 projets dans les Pyrénées Atlantiques : dans le Pays basque avec "Recruter dans un contexte socio-professionnel" à Bayonne et le projet d'Andere Nahia ; et "Créons de l'emploi en favorisant le développement des TPE" à Mourenx
  • 3 projets dans la Vienne : "En amont et au coeur de la relation client" dans la Vienne, "Initiative territoriale pour l'Emploi en complémentarité avec une GPECT territoriale et le dispositif CADET" à Châtellerault et une "Initiative territoriale pour l'Emploi" à Poitiers
  • 3 projets en Charente-Maritime : Mon coach RH à la Rochelle, "Connect' emploi : Connectons nos compétences" à Chatellaillon plage (17) et "Repérer et recruter les talents de demain pour relever les défis d'ici et maintenant" à Jonzac
  • le projet Match pour l'emploi en Haute-Vienne 
  • 4 projets dans les Deux-Sèvres : la Plateforme pour l'emploi des TPE/PME du Niortais et Haut Val de Sèvre, le projet "Initiatives territoriales pour l'emploi" du Comité de Bassin d'Emploi de Mellois en Poitou, le projet « réinventer la rencontre candidat/recruteur » de la Maison de l'Emploi du Bocage Bressuirais, et Initiatives pour l'emploi en Gâtine 
  • 6 projets en Gironde : Projets Connect'ences sur le Pays du Bassin d'Arcachon Val de l'Eyre, de l'ANEFA, le "projet RH TPE" de la Maison de l'emploi de Bordeaux, "U me JOBS : insertion et évolution professionnelle des demandeurs d'emploi" de l'UMIH Nouvelle-Aquitaine, "100% Inclusion la fabrique de la remobilisation" de Gaïa, et le projet porté par l'institut 3ie. 

Un projet est interdépartemental : Créer Ensemble les Conditions de la Rencontre entre les Talents et l’Entreprise à l’échelle des territoires de la Nouvelle-Aquitaine dans les Pyrénées-Alantiques (64), les Landes (40) et en Corrèze (19).

Une stratégie régionale coordonnée

Suite à la loi NOTRe, la Région est désignée comme la collectivité territoriale responsable (unique), sur son territoire, de la définition des orientations en matière de développement économique. En matière d'emploi, la Région participe à la coordination des acteurs du service public de l'emploi (SPE) sur son territoire, en particulier dans le cadre du CREFOP.

L'Etat et la Région devront élaborer une stratégie coordonnée en matière d'emploi, d'orientation et de formation professionnelles, en cohérence avec le SRDE2I. Le Crefop organisera la concertation sur cette stratégie et en assurera le suivi.

L'Etat et la Région signeront avec Pôle emploi, les représentants régionaux des missions locales, des Cap emploi, des MDE et des PLIE une convention régionale pluriannuelle de coordination de l'emploi, de l'orientation et de la formation déterminant les conditions de mobilisation de ces structures et leur participation éventuelle au SPRO et au programme régional de formation. Elle inclura un plan de coordination des outils qui concourent au SPE et à la mise en œuvre de ses objectifs, visant à rationaliser et à mutualiser les interventions à l'échelle des bassins d'emploi.

L'Etat pourra déléguer à la Région la mission de veiller à la complémentarité et de coordonner l'action des différents intervenants, ainsi que de mettre en œuvre la gestion prévisionnelle territoriale des emplois et des compétences. La Région Nouvelle-Aquitaine a demandé cette délégation relative au SPE.

 

Dossiers associés

  • *

    Filières prioritaires et métiers en tension

    Etat, Région et partenaires sociaux se mobilisent autour des filières stratégiques et des métiers qui recrutent pour définir leurs interventions en termes d'aide à l'emploi et de formation professionnelle.

    Consulter
  • *

    Le Schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDEII)

    Le SRDEII est une feuille de route pour le développement régional et formalise la politique d'aide de la Région aux entreprises

    Consulter
  • *

    La création d'entreprise

    Quelles sont les aides proposées par la Région et l'Etat pour créer son entreprise ?

    Consulter
  • *

    Les politiques régionales en Nouvelle-Aquitaine

    Les ressources sur la région : les caractéristiques du territoire couvrant 12 départements, les politiques mises en oeuvre par la Région et les autres acteurs du territoire.

    Consulter