*

Données par département

Département de la Corrèze

Le territoire de la Corrèze comprend trois bassins d’emploi (Ussel, Brive et Tulle) et compte 286 communes.

Avec près de 2 425 000 habitants en 2015, la Corrèze est le deuxième département le moins peuplé de la région Nouvelle-Aquitaine après la Creuse.

On comptait près de 1 406 000 actifs dont 55 000 emplois salariés privés fin 2017.
Le bassin de Brive concentre 59% de l’emploi salarié.
Le chômage demeure contenu, mais la part des demandeurs d’emploi de plus d’un an est importante.

Parmi les 5 métiers les plus recherchés par les demandeurs d'emploi, les deux premiers concernent les services à la personne et à la collectivité.
Le département se décompose en trois zones d'emploi, dont la vulnérabilité et la ruralité sont croissantes en allant vers l'est.

21,3 % des emplois salariés sont issus du secteur de l'industrie (soit 11 600 salariés).
En 2017, la Corrèze était en hausse en ce qui concerne les effectifs du secteur des services avec +1,7 %. L'autre secteur en augmentation était celui du commerce avec +0,5%.
L'agriculture est diversifiée et fortement recruteuse de saisonniers. Si l'élevage bovin reste dominant, le département se caractérise également par sa production fruitière. Plus de 40% de la surface départementale est composée de forêt.
La filière bois est développée notamment dans le bassin d'Ussel. C'est d'ailleurs le 3ième département pour la récolte de bois et le sciage après les Landes et la Gironde. L'industrie est en lien avec les ressources naturelles du territoire soit ¼ des emplois dans l’agroalimentaire (bassin de Brive) et le travail du bois.

Il existe une forte représentation de PME-PMI industrielles dans la sous-traitance aéronautique-spatial-automobile, avec une spécialisation en en Electronique-Optique (1 emploi régional sur 8) et en Mécanique industrielle-Métallurgie bénéficiant de l'effet Mecanic vallée.

Le département de la Corrèze a été promu en juin 2019 sur un contrat de territoire écologique, lancé par le ministère de la Transition écologique et solidaire. (voir notre actu

Il met en avant des actions de promotions des énergies renouvelables (méthanisation, photovoltaïque), de l’agriculture durable avec la création d’une filière de porcs biologiques ou le développement de circuits courts, ou encore la préservation d’espaces naturels avec la création d’une réserve internationale de ciel étoilé et d’une réserve de biodiversité.

Le Contrat de Transition Ecologique du département de la Corrèze, lancé en 2018, a été signé le 14 juin 2019. Il met en avant des actions de promotions des énergies renouvelables (méthanisation, photovoltaïque), de l’agriculture durable avec la création d’une filière de porcs biologiques ou le développement de circuits courts, ou encore la préservation d’espaces naturels avec la création d’une réserve internationale de ciel étoilé et d’une réserve de biodiversité. En savoir plus.

 

Dossiers associés

  • *

    Territoire Vézère Auvézère

    La Région a adopté un contrat de dynamisation et de cohésion pour le territoire Vézère Auvézère.

    Consulter
  • *

    Territoire de l'agglomération du Bassin de Brive et de Tulle Agglo

    La Région a adopté un contrat de dynamisation et de cohésion de l'Agglomération du Bassin de Brive et de Tulle Agglo.

    Consulter
  • *

    Territoire Vallée de la Dordogne Corrézienne

    La Région a adopté un contrat de dynamisation et de cohésion de la Vallée de la Dordogne Corrézienne.

    Consulter
  • *

    Territoire Haute Corrèze Ventadour

    La Région a adopté un contrat de dynamisation et de cohésion du territoire Haute Corrèze Ventadour.

    Consulter