*

Les politiques publiques

La lutte contre le décrochage scolaire en Nouvelle-Aquitaine

Dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté, l'Etat et la Région se sont engagés en signant une convention 2020-2022 pour réduire la pauvreté et l’exclusion dès les 1res années de la vie, éviter le décrochage scolaire et permettre l’accès à l’emploi des jeunes.

Cette convention s’appuie sur la mobilisation des acteurs locaux pour déployer l’obligation de formation des 16-18 ans (voir notre dossier) d’une part et la prise en charge des jeunes sortant de formation initiale sans diplôme ni qualification (les NEET) d’autre part, dans le but de garantir "un parcours de formation pour tous les jeunes" selon l’engagement n°3 de la stratégie nationale.

La convention triennale prévoit la mise en œuvre de plusieurs actions, en renforçant celles déjà existantes ou en finançant de nouvelles initiatives sur les territoires.

Repérage des jeunes fragilisés dans leur parcours d’orientation

Un appel à projets "Initiatives pour le repérage des jeunes fragilisés dans leur parcours d'orientation" va être lancé par l'Etat, la Région et d'autres contributeurs (collectivités territoriales, autres partenaires publics ou privés...). Il répond aux engagements n°3 "Un parcours de formation garanti pour tous les jeunes" et n°5 "Investir pour l’accompagnement de tous vers l’emploi"  de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté.

Cet AAP sera proposé aux acteurs des territoires pour recueillir des propositions d'actions de repérage, animation, solutions innovantes en termes de travaux partenariaux entre acteurs.

Ces actions concerneront toutes les initiatives concourant à rendre attractives de nouvelles solutions proposées aux jeunes, à construire des outils ou dispositifs pour accompagner les publics ayant besoin de temps pour finaliser leurs projets et leurs parcours.
L'ensemble de ces solutions viseront entre autres à apporter des réponses au décrochage scolaire, outiller les plateformes de suivi et d'appui aux décrocheurs (PSAD), à rendre effective l'obligation de formation des 16-18 ans, à créer ou renforcer des synergies entre une diversité plus grande d'acteurs, oeuvrant conjointement au service de l'orientation des jeunes.

Mise en place de Référents Orientation sur les territoires

La convention triennale prévoit le financement de postes de Référents Orientation. Cet axe d'actions répond aux engagements n°3 "Un parcours de formation garanti pour tous les jeunes" et n°5 "Investir pour l’accompagnement de tous vers l’emploi" de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté. L'objectif est de faciliter l'accès au diplôme et à la qualification des jeunes en situation de décrochage et de sécuriser les parcours de formation.

Dans chaque département, un référent (deux en Gironde) sera positionné et identifié comme l’interlocuteur de proximité et la personne ressource auprès des établissements, entreprises et structures au service des jeunes et des demandeurs d’emploi.

Les missions des Référents Orientation :

  • animer la politique régionale de l’information auprès des acteurs locaux (personnels de l'Education Nationale, réseau emploi et développement économique, missions locales, etc.),
  • relayer les dispositifs régionaux,
  • soutenir le développement d’initiatives et prévenir le décrochage scolaire en vue de proposer et mettre en oeuvre des solutions emploi, formation et orientation professionnelles.

Innovations territoriales en matière d’orientation

Un appel à projets "Expérimentations et innovations territoriales en matière d’orientation" a été lancé par la Région.

18 projets territoriaux ont été retenus par la Région pour favoriser la réussite des parcours d’orientation des collégiens, lycéens, apprentis, étudiants et actifs néo-aquitains.

Les actions, attendues pour être sélectionnées, devaient contribuer au développement d’une information de qualité sur les métiers et les formations, en lien avec la réalité économique des territoires et les aspirations des publics.

Retrouvez le détail de tous les projets expérimentaux dans notre dossier dédié.

Pilotage des plateformes de repérage et de suivi des jeunes décrocheurs

Depuis la loi du 5 mars 2014, Les Régions ont la responsabilité du pilotage des plateformes de repérage et de suivi des jeunes décrocheurs (PSAD).

Ce repérage concerne les jeunes âgés de 16 ans et plus à la date du traitement :

  • scolarisés pendant au moins 15 jours au cours de l’année précédente ou au cours de l’année du traitement,
  • n’ayant pas obtenu le diplôme du cursus de formation suivi l’année précédente ou de l’année en cours,
  • non scolarisés dans un autre dispositif de formation initiale ou non-inscrit.e.s en apprentissage à la date du traitement

Les 46 plateformes de Nouvelle-Aquitaine permettent donc de suivre les décrocheurs, notamment ceux issus de milieux sociaux défavorisés ou résidant dans les territoires fragiles.

 

Dossiers associés

  • *

    Politiques en faveur des jeunes

    Le réseau d’information, politiques, mesures et dispositifs nationaux et régionaux (Emplois d'avenir, Emplois tremplin, Apprentissage, Contrats de professionnalisation, PACE, Garantie Jeunes, etc.).

    Consulter