*

Photonique et électronique

La photonique est l’optique associée à l’électronique et l’informatique. Il s’agit des techniques utilisant le photon, la particule transmettant la lumière. C’est le cas du laser, de l’imagerie et de la détection. Cette spécialité est au cœur des transformations des télécommunications et de l’information, c’est un pôle fondateur du numérique, sur lequel reposent des domaines applicatifs tels que le spatial, la défense, l’énergie et la santé.

La filière Photonique & Electronique fait partie des filières prioritaires identifiées par la Région Nouvelle-Aquitaine dans le SRDEII.

Présentation de la filière

Au niveau régional

La spécialisation intelligente en région (S3) vise à favoriser le développement économique en prenant en considération les atouts existants du territoire et les apports de la recherche et innovation. La photonique est l’un des domaines de spécialisation pour les territoires Aquitaine et Limousin.

Les compétences sont plutôt axées sur les grands instruments, dans les domaines de haute technicité : défense, sécurité, spatial, aéronautique.

De grandes entreprises exercent une partie de leur activité dans le domaine de la photonique : Thales, Dassault aviation, Airbus safran launchers, Safran-Herakles, Legrand, Areva mines. Comme au plan national, de nombreuses PME ont investi le domaine. Il s’agit aussi de start-up travaillant souvent dans le cadre de projets collaboratifs.

De nombreuses entreprises exercent une activité annexe à la photonique : fabrication d’instrumentation scientifique et technique, réparation de matériels électroniques et optiques, fabrication de matériel optique et photographique et installations d’équipements électroniques et optiques, notamment (environ 250 entreprises).

Au niveau national

Le Comité Stratégique de Filière (CSF) "Industrie Électronique" a lancé son site internet www.filiere-electronique.fr. Il constitue une plateforme de ressources utiles aux membres de la filière et aux entreprises utilisatrices d’électronique.

Le site référence les outils phares permettant d’appréhender les six leviers d’action du CSF "Industrie Électronique", validés par le Conseil national de l’industrie (CNI) et formalisés dans le contrat stratégique de filière : l’innovation, l’industrie électronique du futur, la diffusion de l’électronique, les compétences et emplois, l’international et l’intelligence artificielle.

L’industrie électronique compte 1 100 entreprises, hautement spécialisées et qualifiées, et représente 250 000 emplois. Son chiffre d’affaires s’élève à 15 milliards d’euros.

Un comité national d’optique et de photonique (CNOP) fédère les acteurs de la filière. Il regroupe les acteurs nationaux et régionaux.

Un contrat du comité stratégique de filière de l’industrie électronique a été signé en mars 2019 pour présenter notamment le plan Nano 2022, programme visant à maîtriser la production de nouvelles générations de composants électroniques.

La filière de l’électronique a élaboré un plan d’action portant sur de grands projets structurants, enjeux majeurs de développement pour la filière dans les domaines de l’innovation, de l’industrialisation, de la transformation numérique, des compétences et de l’international :

  • adapter les compétences en anticipant les évolutions des besoins avec le lancement d’un engagement de développement de l'emploi et des compétences (EDEC) :
    • Développer un observatoire des métiers et des compétences de la filière qui aura pour mission d’établir à l’échelle nationale, et avec l’appui de l’état, une cartographie dynamique de l’offre et de la demande en formation au sein de la filière. Décliné localement, il permettra également d’engager une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) tenant compte des spécificités des bassins d’emploi
    • Développer l’offre de formation par alternance et les nouveaux parcours de formation pour augmenter de plus de 50% le nombre d’alternants de la filière
    • Développer un centre de ressource pédagogique en ligne pour promouvoir la formation continue dans la filière (e-learning)
    • Renforcer sa présence dans les conseils d’orientation ou de perfectionnement et mieux orienter les élèves ; l’état s’engage à accompagner le travail de sensibilisation de la filière auprès des étudiants et la mise en place de passerelle industries/enseignement.
  • promouvoir une fabrication électronique "made in France" compétitive partout sur le territoire en accélérant la transformation de la filière vers l’industrie électronique durable du futur grâce au lancement de plateformes d’accélération pour accompagner les entreprises de la filière dans leurs démarches de transformation.
  • positionner la filière en tant qu’acteur clé de la transformation numérique
  • maintenir l’excellence française dans les technologies clés du numérique.

La formation

La formation initiale

Les champs d’application de la photonique sont divers. Les métiers s’exercent dans les domaines de la métrologie, la mesure et le contrôle de la lumière, la maintenance et l’utilisation des lasers, l’instrumentation, l’électronique numérique, l’imagerie, l’optoélectronique.

Les professions incluent, par exemple, technicien d’intégration laser, technicien en optique de précision, technicien support technique, ingénieur opticien ou optronicien.

La formation initiale prend la forme de BEP, Bac STI, BTS, DUT, licences et masters et formations d’ingénieur. En Nouvelle-Aquitaine, les universités de Bordeaux et de Limoges proposent des formations spécifiques.


La formation continue

Filière de technologie innovante, la photonique est confrontée au constant besoin d’adaptation des compétences. Defi-photonique est le portail de la formation continue destiné aux acteurs de la production et de l'application de la photonique. L’organisation de l’offre de formation continue est assurée par le CNOP. Alpha-route des lasers pilote ce projet par sa plateforme de formation PYLA.

Un réseau de structures régionales

Un pôle de compétitivité

Issu de la fusion de Alpha-route des lasers (territoire Aquitaine) et Elopsys (Limousin), Alpha route des lasers et des hyperfréquences est le nouveau pôle de compétitivité. Il a pour objectifs d’encourager l’innovation collaborative, accompagner la croissance des entreprises, renforcer les partenariats et améliorer la visibilité du territoire.

Il regroupe deux domaines d’activité stratégique (DAS): le DAS procédés laser et l’instrumentation spécifique photonique-laser (qui compte 110 membres) et le DAS Electronique-hyperfréquences.
Les domaines d’activité applicatifs sont la santé, la communication-sécurité, l’aéronautique-spatial-défense et l’énergie-bâtiment intelligent.


Des centres de recherche

La région compte de nombreuses structures spécialistes de la filière. Universités, laboratoires et centres de formation assurent recherche et innovation et formation.

LAPHIA (LAsers and PHotonics In Aquitaine) est un cluster d’excellence à Bordeaux. Il fédère les professionnels autour de projets de recherche.

Des unités de recherche sont présentes en Aquitaine :

  • CEA Tech : Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives
  • CELIA : Centre des Lasers Intenses et Applications
  • ILP : Institut des Lasers et Plasmas
  • BIC : Bordeaux Imaging Center
  • LP2N : Laboratoire Photonique Numérique et Nanosciences

et en Limousin :

  •  Laboratoire XLIM à Limoges
  • Institut GEIST: Génomique, Environnement, Immunité, Santé et Thérapeutiques 

 

Dossiers associés

  • *

    Le Pacte productif

    Le Pacte productif vise, au niveau national et régional, à participer à l'objectif de plein emploi, améliorer la compétitivité de l'industrie et permettre de nouvelles créations d'emplois.

    Consulter