*

Données par département

Département de la Gironde

La Gironde est le plus vaste département de France. En Nouvelle-Aquitaine, ce territoire abrite la métropole régionale.

La Gironde comptait plus de 1,5 million d’habitants en 2015, soit un quart de la population de Nouvelle-Aquitaine. Sa population croît deux fois plus vite que celle de la région.

La structure économique du territoire est la plus dynamique de la région. Son tissu productif, composé surtout de petites structures, offre près de 700 000 emplois, dont près de 89 % de salariés.
Le secteur privé a gagné 26 700 emplois en cinq ans (soit proportionnellement cinq fois plus que les Pyrénées Atlantiques 2nd département le plus créateur d'emploi).

La Gironde se caractérise par la tertiarisation de son économie caractéristique d'une métropole (8 emplois sur 10). C'est le département qui accueille le plus important contingent de nuitées et d'emplois touristiques.
C'est aussi le 2ème département producteur de bois après les Landes, l'industrie du bois-papier-carton est donc bien implantée.
Son agriculture est essentiellement viticole avec le 1er bassin de production de vins rouges.
Le secteur industriel phare est celui de la construction aéronautique et spatiale avec 6000 emplois au total soit un tiers des effectifs du secteur régional.
Mais d’autres secteurs sont importants : agroalimentaire, équipements industriels, équipements d'aide à la navigation/pilotage (80% des emplois régionaux), industrie pharmaceutique (45% de la région).

10 % de la population active est au chômage. Les 3 métiers les plus recherchés par les demandeurs d’emploi sont : « assistance auprès d’enfants », « nettoyage de locaux », et « services domestiques ».

Consulter les diagnostics réalisés par Cap Métiers pour les territoires de :

Convention de coopérations en faveur de l’Economie Sociale et Solidaire

Créatrice d’emplois durables, locaux et non délocalisables, d’innovation sociale et sociétale au plus près des besoins des habitants, de dynamiques collectives, mais également en luttant contre l’exclusion et les inégalités, et en s’engageant dans la transition écologique, l’Économie sociale et solidaire (ESS) est douée d’une formidable capacité de résilience et de résistance aux chocs que vit notre société. L’ESS est au coeur du développement socioéconomique des territoires, au coeur des valeurs portées par Néoterra.

Dans la continuité des travaux menés avec le Conseil départemental de la Gironde qui ont abouti à la signature d’une convention entre nos deux collectivités en 2018, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Gironde, Bordeaux Métropole et la Ville de Bordeaux s’engagent dans le cadre d’une convention quadripartite le 29 mars 2021 à agir de façon concertée et complémentaire au développement de l’économie sociale et solidaire sur le territoire de la métropole Bordelaise.

Initiative locale : Des étoiles et des femmes

Des étoiles et des femmes, soutenue par le Département, est née à Bordeaux en 2017. L’initiative s’adresse à des femmes qui rencontrent diverses difficultés, comme la mobilité ou la garde des enfants. Elle a déjà permis 80 % de retour à l’emploi à long terme, 60 % des salariés intégrant une voie d’insertion ou signant des contrats de travail. En 2021, 100 % des stagiaires ont obtenu leur CAP.

Initiatives territoriales pour l'emploi - APP de la Région

L’appel à projets 2021 « Initiatives territoriales pour l’emploi » que la Région a lancé (voir notre actu) vise à valoriser les emplois à pourvoir, les différentes voies de formation et les modalités de travail pour demain. 

Il doit permettre de faciliter la rencontre entre l’offre et la demande d’emploi et consolider le développement des TPE/PME en matière de recrutement, l’intégration dans l’emploi et l’évolution professionnelle. Ces initiatives territoriales permettent d’accélérer l’accès à l’emploi des apprenants et des personnes à la recherche d’un emploi. Voici les projets retenus au titre de 2020 en Gironde :

La projet de l'ANEFA

La Nouvelle-Aquitaine est l'une des régions où le rapport offres/demandes d'emploi dans le secteur agricole est un des plus défavorables. Malgré l'apport de main d'oeuvre en chômage partiel pendant la période du confinement, ce déséquilibre est toujours d'actualité.

L'objectif de l'ANEFA est d'optimiser l'adéquation entre l'offre et la demande d'emploi dans ce secteur en tension via la gestion d'une bourse de l'emploi territorialisée et spécialisée dans le domaine agricole.

Cette bourse consiste à :

Appuyer les employeurs au recrutement des candidats sur les saisons agricoles 2020 (en tenant compte du contexte sanitaire et économique actuel),

  • Prendre en compte en temps réel les besoins nouveaux post-confinement,
  • S'appuyer sur un fort partenariat local et une connaissance fine du territoire et du secteur pour faire converger les besoins,
  • Adapter les méthodes et les outils ANEFA à la situation post COVID19,
  • Accompagner les entreprises dans leurs démarches de recrutement.

 

U me JOBS de l'UIMM

Soutenu par la région Nouvelle-Aquitaine, l'UMIH Nouvelle-Aquitaine porte le projet « U me JOBS : insertion et évolution professionnelle des demandeurs d'emploi ».

Fort des problématiques de recrutement des entreprises du secteur de l'Hôtellerie-Restauration et face au constat que les antennes UMIH départementales recevaient de nombreux CV de candidats, l'outil a vu le jour, en 2019, pour répondre à la demande d'interface tant des demandeurs d'emploi que des professionnels.

Cette plateforme a pour mission première de permettre la mise en relation entreprise - demandeur d'emploi. Le déploiement partenarial de « U me JOBS » ambitionne de contribuer davantage à l'insertion professionnelle et à la formation aux métiers du secteur. Un espace "U me" dédié à la GPEC et à la formation est déployé. La fonctionnalité donne un accès à l'ensemble des informations sur les champs de la formation et la montée en compétences. Pour cela, les candidats peuvent consulter les informations sur la certification de leurs compétences via "Certidev".


Le projet de Gaïa, "100% Inclusion, la fabrique de la remobilisation"

Soutenu par la région Nouvelle-Aquitaine, Gaïa est lauréat de l'appel à projet "100% Inclusion, la fabrique de la remobilisation" lancé par le ministère du travail, qui soutient des initiatives innovantes en mesure de lutter contre le chômage.

600 personnes sont visées par le projet sur 20 territoires ruraux qui seront sélectionnés via des AMI. Plusieurs objectifs : travailler sur la commande publique ou aider les collectivités à insérer dans leurs marchés publics des clauses pour favoriser la qualification et l'emploi des personnes qui en sont éloignées (faire découvrir et utiliser la clause sociale).

Des couveuses de compétences (structures de l'ESS et entreprises) interviendront dans l'accompagnement des publics "bénéficiaires" d'une clause sociale.

Les innovations du projet sont de démontrer l'impact social d'une commande publique durable, d'expérimenter de nouveaux leviers pour encourager la responsabilité territoriale des entreprises, d'expérimenter une offre d'insertion à distance sur les territoires ruraux, tester une nouvelle modalité de repérage des publics vulnérables dont les NEET, ou encore de déployer l'AFEST en vidéo.

Pour atteindre ces objectifs, le projet prévoit le déploiement d'un plan d'actions :

  • Sur l'appui des collectivités concernant l'ingénierie juridique des clauses sociales :
    - une dizaine de webinaires pour poser les contours de la doctrine,
    - une vingtaine de webconférences pour échanger avec les collectivités sur leurs usages,
    - conseil à la rédaction des marchés et appui à la rédaction des clauses sociales.
  • Sur la mise en oeuvre des couveuses (conventionner avec deux couveuses par territoire)
  • Sur les parcours d'accès à l'emploi.

 

Projet "RH TPE" à Bordeaux

Soutenu par la région Nouvelle-Aquitaine, le projet de la Maison de l'emploi de Bordeaux consiste à la mise en place d'une plateforme d'appui aux TPE, intitulée « RH TPE ». Cette plateforme proposera un accompagnement de proximité gratuit en Ressources Humaines aux dirigeants des TPE.

En effet, ces derniers renvoient souvent la problématique RH au second plan car loin de leurs compétences et donc de leurs priorités. RH TPE doit apporter un appui aux TPE sur différents aspects de la gestion des Ressources Humaines, dont le recrutement (fiche de poste, guidage sur entretien d'embauche, grille d'entretien, suivi d'intégration...), la formation et le système territorial de formation, les dispositifs et mesures d'aides à l'emploi.

Cette professionnalisation des TPE doit les aider à ramener la gestion RH à son niveau d'importance, dans une approche d'appui au développement de l'activité, tout en garantissant une sécurisation des parcours professionnels. Elle contribuera à développer l'employabilité des personnes par activation de l'ensemble des leviers de gestion RH, et d'une gestion inclusive des RH, auprès des TPE. Elle vise à réduire l'inadéquation entre offre (car celle-ci peut être mieux préparée et exprimée) et la demande (par une offre plus attractive et sa meilleure visibilité sur le territoire grâce à sa diffusion au réseau partenarial et territorial de sourcing de la Maison de l'Emploi). 

 

Le projet de l'Institut 3ie à Bordeaux

Soutenu par la région Nouvelle-Aquitaine, le projet porté par l'institut 3ie à Bordeaux a pour objectif de proposer une réponse mutualisée sur un territoire vulnérable pour répondre aux problématiques de recrutement dans le secteur gérontologique à domicile ou en établissement ainsi qu'aux besoins d'emploi des demandeurs d'emploi.
Le projet s'appuie sur une mise en réseau des acteurs de la relation formation emploi du territoire dans le but d'instaurer durablement une démarche partagée.

Il s'agira de :

  • faire évoluer les pratiques managériales en mutualisant les travaux produits dans le cadre du projet pour aboutir à une charte en matière de qualité de vie au travail, de conditions de travail et de sécurité au travail. La charte proposée va s'attacher à faire adhérer les employeurs à certaines valeurs fondamentales et les ouvrir à une culture de bienveillance managériale, en privilégiant notamment des environnements capacitant, facteurs d'épanouissement et de développement humain
  • communiquer sur les éléments de motivation pour travailler dans ce secteur : attractivité objective des métiers. Et plus particulièrement, présenter les métiers dans un champ accessible, valorisant et envisageable pour les hommes. Ainsi, dans le cadre des jobs dating, de vidéos, de portes ouvertes, une attention particulière sera visée pour avoir des représentants et témoins masculins évoluant dans le secteur. La représentation sociale et la relation sociale doit être équitablement féminine et masculine.
  • proposer une approche carrière aux candidats grâce à la mutualisation territoriale des besoins.
  • faire la promotion des métiers en alternance, conception d'outils innovants pour la découverte des métiers.
  • valoriser les métiers et organiser des portes ouvertes des établissements de gérontologie.
  • mettre en réseau durable des partenaires sur le territoire.
    Les travaux aboutissant à la mise en oeuvre du projet conduiront à la création d'un référentiel qualité ainsi qu'un cahier des charges de mise en oeuvre pour permettre la transférabilité du projet sur d'autres territoires.

 

Dossiers associés

  • *

    Territoire Haute-Gironde

    La Région a adopté un contrat de dynamisation et de cohésion du territoire Haute-Gironde.

    Consulter
  • *

    Territoire du Grand Libournais

    La Région a adopté un contrat de dynamisation et de cohésion du territoire du Grand Libournais.

    Consulter
  • *

    Territoire du Bassin d'Arcachon Val-de-l'Eyre

    La Région a adopté un contrat d'attractivité pour le territoire du Bassin d'Arcachon Val-de-l'Eyre.

    Consulter
  • *

    Territoire Coeur-entre-deux-mers

    La Région a adopté un contrat de dynamisation et de cohésion du territoire Coeur-Entre-Deux-Mers.

    Consulter
  • *

    Territoire Graves et Landes de Cernès

    La Région a adopté un contrat d'attractivité pour le territoire Graves et Landes de Cernès.

    Consulter
  • *

    Territoire du Médoc

    La Région a adopté un contrat de dynamisation et de cohésion du territoire du Médoc.

    Consulter
  • *

    Territoire Sud Gironde

    La Région a adopté un contrat de dynamisation et de cohésion du territoire Sud Gironde.

    Consulter
  • *

    Territoire des Hauts de Garonne

    Ce dossier est consacré au territoire des Hauts de Garonne.

    Consulter