*

Accords et plans d’actions

Contrats régionaux de filières

Ces nouveaux cadres de concertation mis en place en Nouvelle-Aquitaine avec les secteurs professionnels couvrent l’intégralité du champ orientation-formation-emploi.

Leurs périmètres ont été déterminés à partir d’un croisement entre les filières prioritaires du SRDEII et les filières de formations professionnelles initiales et continues actuelles.

Les six premiers contrats de filière concernent les métiers de :

  • la production agricole et des aménagements paysagers
  • le BTP
  • le numérique
  • l’hôtellerie-restauration
  • les services aux personnes
  • l’industrie

Les travaux d’élaboration d’un 7ème contrat pour les métiers du transport et de la logistique vont s'engager prochainement.

Une mission d’observation inclue dans les contrats de filières

Les contrats de filières se doteront d’une fonction d’observation partagée, appuyée par l’OREF (porté par Cap Métiers Nouvelle-Aquitaine) et qui privilégiera les approches plutôt qualitatives, le recueil des signaux faibles détectés en matière d’évolution des métiers et des compétences professionnelles.
A titre d’exemple, les conséquences projetées de l’automatisation sur le contenu des métiers et des compétences seront appréhendées en lien avec les branches professionnelles, les Opérateurs de Compétences et l’OREF. La Région animera ces travaux.

Au-delà des Contrats Régionaux de Filières, des travaux sectoriels animés par la Région pourront être initiés.

Afin de dépasser les approches sectorielles cloisonnées et de faciliter les reconversions possibles et les passerelles entre métiers, des contractualisations intersectorielles pourront être envisagées autour de familles de métiers pouvant s’adosser à différentes branches professionnelles.

Identifier les enjeux de la filière

Les travaux d’observation régionale de veille sur l’évolution des métiers et d’anticipation devront aboutir à la réalisation de portraits régionaux de filière sur la thématique formation emploi :

  • Identification des dynamiques d’emploi, création nette, renouvellement (Cap Métiers Nouvelle-Aquitaine, Pôle emploi, Observatoires de Branches, etc.) ;
  • Identification des besoins immédiats (Enquête BMO), des besoins émergents (signaux faibles) ;
  • Caractérisation des modes de gestion de la main d’oeuvre, des organisations productives et des compétences requises ;
  • Fonctionnement du marché du travail, nature des difficultés de recrutements et des tensions ;
  • Appréciation de la contribution des différentes voies de formation à la production des compétences professionnelles et niveau de cohérence ;
  • Appréciation du niveau d’adaptation des différentes certifications aux compétences attendues ;
  • Consolidation des résultats de l’observation des parcours afin d’apprécier la situation de la relation Formation-Emploi.