Un EDEC national pour la filière électrique

Compétences et besoins de l'économie

Un EDEC national pour la filière électrique

La transition énergétique implique la création, la transformation d’emplois et l’émergence de nouvelles compétences à court, moyen et long terme, soulevant des enjeux d’employabilité et de mobilité, géographiques comme sectoriels.
Cette transition énergétique requiert de préparer et d’accompagner les jeunes, les salariés, les personnes en recherche d’emploi, mais aussi les entreprises et les territoires impactés pour s’adapter à ces mutations.

Dans ce contexte, les fédérations professionnelles de la filière électrique électrique (FFIE, Fieec, le Gimelec, Ignes, le Serce, Think smartgrids et l’UFE) ont signé le 9 avril 2019, un contrat d'Engagement développement et compétences (EDEC), avec les confédérations syndicales (CFDT, CFE-CFC, CFTC, FO) et le Ministère du Travail et de la Transition écologique.

Ce contrat prévoit la réalisation d’une étude prospective sur l'emploi et les compétences dans le cadre de la transition énergétique qui s’opère dans la filière.
Les priorités fixées par l’EDEC sont déclinées en quatre axes :

  1. Développer un diagnostic quantitatif des emplois à l’horizon 2030 ;
  2. Réaliser un diagnostic qualitatif en matière d’évolution des métiers et des compétences à l’horizon 2030 ;
  3. Proposer une adaptation de l’offre de formation et de certifications, afin de sécuriser l’emploi et d’accompagner les parcours professionnels ;
  4. Mettre à disposition et mutualiser ces outils auprès des pouvoirs publics, des institutionnels de l’emploi et des acteurs de la formation initiale et continue.
Consulter le communiqué de presse

Ajouter un commentaire sur le site