Dérogations pour les doctorats et l'admission en 2ème et 3ème année d'études de santé

Formation tout au long de la vie

Dérogations pour les doctorats et l'admission en 2ème et 3ème année d'études de santé

Les admissions directes en 2ème ou 3ème année des études de santé au cours d'un 1er cycle universitaire adapté conduisant à la licence peuvent, pour la session 2019-2020, être établies à l'issue du seul examen des dossiers de candidature par le jury.

Il en va de même pour les admissions directes en 2ème ou 3ème année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme pour les universités centres d'examen qui en font le choix.

Les épreuves portant sur l'unité d'enseignement « santé, société, humanité » peuvent cette année, ne pas être organisées sous forme rédactionnelle.

Les universités qui font le choix de mettre en œuvre ces dérogations doivent apporter les adaptations nécessaires à leur mise en œuvre dans le respect du principe d'égalité de traitement des candidats et les porter à la connaissance des candidats au moins 2 semaines avant le début des épreuves d'examen ou de la phase d'examen des dossiers de candidature.

Par ailleurs, la durée des doctorats peut être prolongée sur proposition du directeur de thèse, par décision du chef d'établissement. Les doctorants peuvent être autorisés, après accord de leur directeur de thèse, à soutenir leur thèse à distance. De même pour la soutenance des candidats à l'habilitation à diriger des recherches.

Cette mesure concerne les doctorats dont l'échéance ou la prolongation autorisée intervient entre le 1er mars 2020 et le 1er mars 2021, ainsi qu'aux soutenances et présentations de travaux qui interviennent entre le 13 mars 2020 et le 1er octobre 2020.

Arrêté du 14 avril (études médicales) et du 21 avril 2020 (doctorat)

Ajouter un commentaire sur le site