Logistique : de nouvelles compétences liées au numérique

Compétences et besoins de l'économie

Logistique : de nouvelles compétences liées au numérique

Sous l’impulsion d'évolutions technologiques et de l’essor du e-commerce, le secteur de la logistique connaît des transformations qui modifient les conditions de travail et d’emploi de ce secteur à forts besoins en main-d'oeuvre ouvrière.
Un nouveau numéro de Céreq Bref aborde ces différents enjeux.

Le secteur Transport et Logistique souffre d’une pénurie de candidats formés. Les employeurs expriment leurs difficultés à recruter et à fidéliser de la main d’œuvre dans des emplois non qualifiés et peu attractifs, en raison notamment d’un problème d’attractivité des métiers et de stabilité des parcours dans un secteur à forte précarité d’emploi.

Les pouvoirs publics, intermédiaires du marché du travail et employeurs anticipent les transformations du secteur et répondent aux difficultés des employeurs par la mise en place d’une gestion prévisionnelle des emplois et compétences au niveau territorial (GPECT).

Parmi les nouvelles compétences liées au numérique identifiées en GPECT :

  • Coordonner ses actions en lien avec des systèmes de manutention, stockage et palettisation automatisés
  • Piloter des chariots autoguidés (travail dans un environnement automatisé)
  • Assurer la maintenance de premier niveau des objets connectés usuels présents dans les entrepôts
  • Interagir avec les robots Intégrer dans ses activités et comportements la dimension « verte »
  • Utiliser les nouveaux outils de manutention
  • Utiliser les outils numériques de gestion des informations nécessaires à la réalisation de l’activité
  • Assurer la gestion des flux et de leur optimisation à l’aide d’interfaces numériques
  • Communiquer et se positionner dans des environnements numériques et dématérialisés
Le repérage d’activités communes aux manutentionnaires, préparateurs de commandes, magasiniers caristes, gestionnaires de stock et contrôleurs inventoristes ouvre la perspective d’une polyvalence au sein des entrepôts comme moyen d’une sécurisation des parcours.

Des parcours de certification modulaire menant au développement de la profession d’agent polyvalent en logistique, et débouchant sur une attestation CCP ou CQP ont été déployés.

Le Céreq pointe qu’un effort reste à faire dans la logistique en matière de formation afin de contribuer à la montée en compétences de la main d'œuvre, plutôt qu'à son adaptation étroite aux process de production.

Lire l’étude 

Ajouter un commentaire sur le site