Les nouveaux diplômés de l’ESS face au marché du travail

Emploi et insertion professionnelle

Les nouveaux diplômés de l’ESS face au marché du travail

L’économie sociale et solidaire (ESS) est un secteur attractif pour les étudiants mais, selon de nombreux employeurs du secteur, ils s’illusionneraient quant aux conditions d’emploi qui les attendent.

Le CNAM et le Centre d’Etudes et de l’Emploi (CEE) ont enquêté sur ce sujet et ont publié, en mars 2020, un quatre pages intitulé « Des candidat.es sans illusion : les nouveaux.elles diplômé.es de l’ESS face au marché du travail ».

Fondée sur une enquête menée auprès de sortants de formations de l’enseignement supérieur spécialisées dans l’ESS, le CEE et le CNAM montrent pourtant qu’ils sont pourtant plutôt conscients des conditions d’emploi et du risque de déclassement salarial auxquels ils s’exposent.
Ayant fortement intériorisé les contraintes financières des employeurs, ils acceptent ces conditions au motif du primat accordé au sens du travail associé à une conception de la rémunération égalitaire et ajustée à leurs besoins.

La dimension expressive du travail et la mission sociale de l’organisation sont des éléments qui viennent compenser le niveau faible de rémunération. Le sens donné aux missions constitue un critère de qualité de l’emploi.

Près de 57 % des nouveaux candidats à l’emploi en ESS pensent qu’il est difficile, voire très difficile, de trouver un emploi dans leur secteur.

Consulter les résultats de l’enquête

Ajouter un commentaire sur le site