Un quart des entreprises du secteur privé s’engagent dans une démarche de GPEC

Entreprise et aides aux employeurs

Un quart des entreprises du secteur privé s’engagent dans une démarche de GPEC

France stratégie analyse dans une note publiée en avril 2019 les pratiques des entreprises dans la gestion des compétences.

Selon la BMO de Pôle emploi, la part des projets de recrutement jugés « difficiles » par les entreprises françaises a considérablement augmenté au cours des dernières années, passant de 32,4 % à 44,4 % entre 2015 et 2018.

La formation insuffisante des candidats et leur manque de compétences figurent parmi les motifs les plus souvent invoqués par les employeurs pour expliquer ce paradoxe. Outre les insuffisances des candidats, l'analyse porte sur la capacité des entreprises à identifier, mobiliser et faire évoluer les compétences de leurs salariés.

Cette « gestion des compétences » doit favoriser l’embauche des profils dont les entreprises ont besoin, mieux absorber les chocs technologiques ou économiques et accompagner les changements dans l’organisation du travail.

Seulement un quart des entreprises du secteur privé s’engagent de manière systématique dans une démarche de gestion des compétences, avec des écarts marqués dû à la taille de l’entreprise et au secteur d’activité. La GPEC réarme l’importance pour les entreprises de lier stratégie et GRH et le rôle central des salariés comme facteur clé de développement et d’innovation.

Lire la note

Ajouter un commentaire sur le site