Réduction des tensions de recrutement : la ministre du travail mobilise les sous-préfets

Compétences et besoins de l'économie

Réduction des tensions de recrutement : la ministre du travail mobilise les sous-préfets

Le Plan de réduction des tensions de recrutement présenté le 27 septembre 2021 (voir notre article) doit être mis en place au niveau des zones d’emploi. La territorialisation des actions est une nécessité afin de produire des résultats rapides.
 
Les sous-préfets d’arrondissement doivent cibler 3 freins locaux au recrutement à résoudre en priorité sur leur territoire et mobiliser les acteurs locaux (chambres consulaires, fédération d’entreprise, club d’entreprise, service public de l’emploi…) sur quelques-uns des dispositifs du plan national pour répondre aux offres disponibles sur le territoire. Ils devront s’assurer de leur bon déploiement en se fixant des objectifs chiffrés sur le nombre d’entreprises accompagnées dans une feuille de route locale.
 
Les mesures du plan qui peuvent être mobilisées sont notamment :

Ils pourront s’appuyer sur une instance locale existante (par ex une instance pilotage du SPE ou une réunion des acteurs économiques) et sur les DDETS(PP). Des partenariats pourront être noués avec les collectivités territoriales afin de compléter et de renforcer les moyens disponibles. 
 
Un cadre de coordination et de pilotage régional, associant la Région, sera organisé pour assurer le suivi des feuilles de route locales, pour favoriser la complémentarité des actions, éviter la concurrence entre dispositifs, et assurer un suivi des orientations en formation.

Un « catalogue des solutions », porté par l’Etat et la Région, pourra être produit en appui des communications des acteurs économiques et institutionnels locaux.
 
Instruction DGEFP du 25 octobre 2021

Ajouter un commentaire sur le site