De nouvelles mesures pour prévenir et lutter contre la bascule dans la pauvreté

Emploi et insertion professionnelle

De nouvelles mesures pour prévenir et lutter contre la bascule dans la pauvreté

De nouvelles mesures contre la pauvreté ont été annoncées le 24 octobre 2020 par le Premier ministre.

Elles s'articulent autour trois grandes priorités : Soutenir les revenus des plus précaires et modestes ; Favoriser la sortie de la pauvreté en développant les solutions d’insertion et d’activité pour les personnes sans emploi ; Renforcer l'accès et le maintien dans le logement.

Parmi les mesures annoncées :

  • Une nouvelle aide de solidarité sera versée automatiquement fin novembre, sur le modèle de l’aide versée en mai dernier (150 euros aux bénéficiaires du RSA et de l’ASS, plus 100 euros/enfant aux personnes au RSA, à l’ASS et aux APL).
  • Une aide de 150 euros sera versée aux jeunes de moins de 25 ans non-étudiants touchant les allocations logement et aux étudiants boursiers de l’enseignement supérieur. Plus de 1,3 million de jeunes seront concernés et l’aide sera versée automatiquement fin novembre/début décembre.
  • 30 000 nouvelles aides aux postes vont être créées dans le secteur de l’insertion par l’activité économique (IAE) pour que les personnes recevant des minima sociaux et les demandeurs d’emploi de longue durée puissent y accéder. La possibilité de rester en IAE est prolongée de douze mois.
  • L’emploi dans les quartiers de la politique de la ville sera soutenu via une hausse du taux moyen de cofinancement par l’État des parcours emplois compétences (PEC) dans les QPV et les zones de revitalisation rurale à hauteur de 80 %, et un doublement du nombre de PEC dans ces territoires en les orientant sur des secteurs en tension.
  • Une aide à la mobilité pour 100 000 demandeurs d’emploi sera mise en place à travers de nouvelles plateformes mobilité solidaires ainsi qu’un soutien au microcrédit solidaire pour l’acquisition de véhicules, qui bénéficieront à des personnes en insertion qui ont dû renoncer à un emploi ou à une formation faute de solution de mobilité.
  • Le service public de l’insertion et de l’emploi sera lancé en 2021 dans 30 territoires afin d’assurer un parcours d’accompagnement aux personnes éloignées de l’emploi. Ce service public de l’insertion et de l’emploi permettra de renforcer les coopérations entre professionnels pour qu’ils agissent de façon concertée au profit des personnes en difficultés.
Voir l’ensemble de mesures annoncées

Ajouter un commentaire sur le site