BMO 2019 : 52 % des projets de recrutements difficiles à pourvoir en Nouvelle-Aquitaine

Compétences et besoins de l'économie

BMO 2019 : 52 % des projets de recrutements difficiles à pourvoir en Nouvelle-Aquitaine

Pôle emploi a révélé le 11 avril, son enquête sur les « Besoins en Main-d’œuvre des entreprises » pour l’année 2019. Elle montre une hausse des intentions d’embauche (+14,8%) au niveau national, avec 2,7 millions de projets de recrutement soit le plus haut niveau observé depuis 2010.
Voir les résultats de l’enquête nationale BMO

En Nouvelle-Aquitaine, en 2019, 27,4% des établissements néo-aquitains envisagent de recruter (en hausse par rapport à 2018). Plus d’un tiers des établissements sans salarié envisage de recruter. Le nombre d’intentions d’embauche s’établit à 258 000.

Les secteurs de l’agriculture, de l’industrie manufacturière, de la construction, des services et du commerce sont ceux qui envisagent de recruter le plus.

144 000 projets proviennent des services (soit 56% du total), premier secteur pourvoyeur d’emplois dans la région. Sur ces 144 000, 35 000 concernent les activités d’hébergement et de restauration.
Excepté les activités immobilières, l’administration publique et l'enseignement, toutes les activités du tertiaire connaissent une hausse de leurs projets de recrutement.
Dans la santé humaine et l’action sociale, le nombre d’intentions d’embauche progresse de près de 21%. Les activités de services scientifiques, techniques, administratifs et de soutien enregistrent la deuxième plus forte hausse.
L’agriculture (y compris l’agroalimentaire) regroupe plus de 52 000 intentions d’embauche, un volume en hausse de 13,5%. Ces projets concernent majoritairement des postes saisonniers (84%) principalement dans la viticulture ou la culture de fruits ou de légumes.
29 200 projets de recrutement sont exprimés dans le secteur du commerce.

Les métiers les plus recherchés en Nouvelle-Aquitaine :

  • Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs
  • Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles
  • Serveurs de cafés, de restaurants
  • Agents d'entretien de locaux
  • Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine
  • Professionnels de l'animation socioculturelle
  • Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…)
  • Aides à domicile et aides ménagères
  • Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires
  • Employés de libre-service
  • Cuisiniers Employés de l'hôtellerie
  • Ouvriers non qualifiés des industries agroalimentaires
  • Caissiers
  • Artistes (en musique, danse, spectacles, professeurs d'art)
En Nouvelle-Aquitaine, les projets de recrutement non saisonniers sont majoritaires.

Plus de la moitié des intentions d’embauches régionales sont jugées difficiles à pourvoir.

Les parts d’établissements recruteurs se concentrent sur la façade atlantique dans les territoires de Lesparre-Médoc (43%), Marennes-Oléron (39,3%) et Royan (37,7%) mais également sur les bassins d’emploi de Cognac ,Est Dordogne (34,8 %) et Villeneuve Sur Lot (32,5%).
Ces cinq bassins se caractérisent par une forte présence de l’activité agricole (viticulture, ostréiculture) et/ou un attrait touristique prononcé. Ils sont marqués par une forte saisonnalité des projets de recrutement.

Les taux d’établissements recruteurs les moins élevés concernent les territoires de : Périgueux Nord Est Dordogne, Limoges, Bellac, Aubusson, Guéret, Saint-Junien et Confolens.

Consulter tous les résultats en Nouvelle-Aquitaine : données régionales, par bassin d’emploi ou par département.

Ajouter un commentaire sur le site