Des propositions pour le management de demain

Entreprise et aides aux employeurs

Des propositions pour le management de demain

Alors que la période de crise liée à la pandémie bouleverse le rapport au travail et au management, la Fondation Jean Jaurès a mis en ligne le 2 juin 2020 un document intitulé « Le management est-il mort ? L'avenir des "RH" à l'ère du télétravail » dans lequel le think tank fait un certain nombre de propositions et préconisations post covid.

La Fondation recommande de réaliser un entretien de retour pour chaque salarié dans l’objectif d’aménager l’organisation du travail à la situation de l’employé et d’instaurer un climat où l’individualité et le parcours de chacun seront pris en compte

Pour la Fondation Jean Jaures, il convient d’intégrer le télétravail comme une nouvelle modalité d’organisation du travail, qui doit s’inscrire comme une composante structurelle de l’organisation, et non plus marginale, avec un nouveau rapport à l’espace et au temps et conduire à une approche du travail basée non plus en heures de travail mais en charge de travail.

Le télétravail a mis des travailleurs en difficulté. Certains avaient déjà l’habitude de cette modalité mais d’autres l’ont découvert et ont dû se familiariser avec de nouveaux outils numériques et collaboratifs (visioconférence, plateforme d’échanges de documents, réseaux sociaux d’entreprise…), improviser une nouvelle organisation, de nouvelles manières de communiquer…
Les employeurs doivent donc maintenant répondre aux besoins de formation exprimées par leurs équipes afin de combler leurs lacunes ou mettre en place les bons automatismes via des formations sur les outils digitaux, les techniques de management à distance, ou sur l’organisation du travail à domicile.

Globalement, durant cet épisode, une étape a été franchie vers plus d’autonomie (dans la prise de décision ou d’initiative). Pour la Fondation Jean Jaures, un travail d’accompagnement peut donc commencer pour transformer un management contrôlant et infantilisant vers un management responsabilisant.

Elle souligne également que, pour les personnes qui auraient perdu leur emploi en raison du covid-19, il convient de mobiliser les dispositifs de formation leur permettant de rebondir vers les métiers qui seront recherchés dans le marché du travail post covid.

Consulter la note de la Fondation Jean Jaures

Ajouter un commentaire sur le site