CEP : coopérer pour mieux orienter

Orientation et parcours

CEP : coopérer pour mieux orienter

Toute personne peut bénéficier tout au long de sa vie professionnelle d'un conseil en évolution professionnelle (CEP) dont l'objectif est de favoriser l'évolution et la sécurisation de son parcours professionnel.
Sa réussite implique le développement d'échanges entre des opérateurs aux champs d'action souvent cloisonnés.
Alors qu'en 2020 le paysage régional des opérateurs du CEP changera, une étude du Céreq se penche sur la diversité des pratiques et des coopération entre acteurs du CEP à l'échelle locale. 

Le Céreq note que si des coopérations entre ces organismes existaient déjà, le CEP semble les avoir intensifiées au niveau national. Mais ce n’est pas forcément le cas au niveau local, où la réalité du rapprochement entre les opérateurs du CEP varie selon les territoires.
Plusieurs formes de coopération se sont formées entre eux, au croisement de la situation socio-économique locale, de la politique régionale d’orientation et du degré de proximité préexistant entre les acteurs de l’insertion sociale et professionnelle.

A travers l’exemple de six territoires, le Céreq montre que l’animation d’un service local de l'orientation peut, si elle impulse le développement d’actions concertées, avoir un effet positif sur les interrelations autour du CEP. Mais elle révèle aussi que, même lorsque cette animation n'existe pas, les acteurs de terrain peuvent s'organiser collectivement dès lors qu’ils s’approprient une problématique locale fédératrice.
L’étude pointe que si la politique régionale peut avoir un impact sur les dynamiques de coopération entre acteurs du CEP, son influence n’est pas pour autant prédominante : plus que la situation socio-économique propre à chaque territoire, c’est la façon dont les acteurs s’investissent qui semble déterminante dans le développement des coopérations territoriales.

Consulter l’étude

Ajouter un commentaire sur le site