Tensions de recrutement : pacte entre l’Etat et la branche professionnelle de la métallurgie

Compétences et besoins de l'économie

Tensions de recrutement : pacte entre l’Etat et la branche professionnelle de la métallurgie

La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et la branche professionnelle de la métallurgie ont signé, le 11 mars 2022, un pacte pour déployer le plan de réduction des tensions de recrutement dans le secteur.

Lancé à l’automne 2021 par l’Etat, ce plan prévoit des fonds dédiés à la formation des demandeurs d’emploi, particulièrement de longue durée, aux compétences recherchées par les entreprises qui recrutent.
Il est attendu des branches professionnelles qu’elles analysent les besoins en compétences de leurs entreprises et amènent les demandeurs d’emploi vers les métiers qui recrutent.

Au travers ce pacte, l’Etat s’engage à :

  • Amplifier l’offre de formation conçue avec les entreprises pour répondre aux besoins en compétences du secteur, en amplifiant le nombre de POE individuelles et d’AFPR préalables au recrutement et plus largement les actions de formation construites sur mesure avec les entreprises ;
  • Mettre en place des ingénieries agiles pour répondre aux besoins dans un délai court, comme le financement de parcours certifiants démarrés sous le statut de demandeur d’emploi et finalisés sous le statut de salarié, ou encore le financement de parcours d’AFEST ;
  • Mobiliser les opérateurs du service public de l’emploi afin de proposer des approches ciblées et territorialisées de promotion des offres d’emploi d’entreprises du secteur à l’attention des demandeurs d’emploi, et de profils candidats à l’attention des entreprises.
Parallèlement la branche de la métallurgie va mobiliser les entreprises de son secteur, pour notamment :

  • Intégrer les demandeurs d’emploi de longue durée dans leurs recherches de candidats et mobiliser les outils du plan dans leurs processus de recrutement ;
  • Accueillir davantage de jeunes et de demandeurs d’emploi pour la réalisation de temps d’immersion, de stages professionnels et d’alternance, via des périodes de mise en situation professionnelle ;
  • Accueillir des demandeurs d’emploi et notamment des demandeurs d’emploi de longue durée, en POE individuelle, en AFPR ou en contrat de professionnalisation.
Consulter le communiqué de presse

Ajouter un commentaire sur le site