L'obtention du diplôme est déterminante dans l'insertion des apprentis et des lycéens professionnels

Orientation et parcours

L'obtention du diplôme est déterminante dans l'insertion des apprentis et des lycéens professionnels

L’obtention du diplôme est déterminant dans l'insertion des lycéens professionnels. C’est une des conclusions apportées par la DEPP dans une récente étude. Ainsi au niveau national, en février 2019, sept mois après la fin de leurs études professionnelles en lycée, 51 % des lycéens sortant des niveaux CAP au BTS étaient en emploi.

-> Lire l’étude 

Même situation pour les apprentis : selon la Depp, quel que soit le niveau de formation, sortir du système éducatif après avoir obtenu le diplôme est déterminant. 76 % des apprentis diplômés sont en emploi contre 61 % des jeunes sortis sans obtenir le diplôme.

Les apprentis qui sortent directement à l’issue d’un CAP en ayant obtenu leur diplôme sont plus souvent en emploi que les apprentis qui ont poursuivi en baccalauréat professionnel mais qui sortent sur un échec à cet examen final.

21% des sortants des classes terminales de niveau CAP déclarent détenir un diplôme de niveau plus élevé. Ce taux est de 42% pour les sortants de brevet professionnel (BP).

Le taux d’emploi à l’issue d’un BP est parmi les meilleurs : 84% pour les sortants diplômés, soit 9 points de plus que pour les sortants diplômés du baccalauréat professionnel.

En moyenne, 83% des jeunes en emploi déclarent que celui-ci correspond à leur niveau de formation

Deux ex-apprentis en emploi sur cinq travaillent dans l’entreprise formatrice.

L’insertion professionnelle varie selon le niveau de diplôme préparé et la spécialité de formation :

  • pour un jeune apprenti sortant de niveau CAP, le taux d’emploi varie de 44% dans la « coiffure-esthétique » à 81% dans le « transport-manutention-magasinage » et 77 % dans les « services aux personnes.
  • en baccalauréat professionnel, la Depp note 50 % d’emploi en sortant des formations « finances-comptabilité » jusqu’à 84 % pour l’« énergie-chimie-métallurgie ».
  • en BTS, ce sont les formations « électricité-électronique », « génie civil-construction-bois », et « mécanique et structures métalliques » qui offrent les meilleurs débouchés (plus de 88 % de taux d’emploi à sept mois).
-> Lire l’étude

Ajouter un commentaire sur le site