Le renouvellement générationnel, enjeu fort dans l’agriculture

Compétences et besoins de l'économie

Le renouvellement générationnel, enjeu fort dans l’agriculture

La Draaf publie en février 2020 une étude sur le vieillissement de la population agricole en Nouvelle-Aquitaine : ceci résulte à la fois d’une baisse du nombre d’installations et du recul des âges d’entrée dans le métier et de départ en retraite.

La situation démographique diffère selon les types de production et les territoires. Les générations nombreuses de baby boomers sont de moins en moins nombreuses à être encore en activité, mais le recul de l’âge de la retraite freine le rééquilibrage entre jeunes et seniors.

En 2017, les exploitants agricoles de moins de 40 ans sont un peu moins nombreux que ceux de 60 ans ou plus.

Le rapport jeunes/seniors est plus défavorable pour les céréaliers, les viticulteurs et les arboriculteurs que pour les éleveurs et les maraîchers. Ceci s’explique en partie par le fait qu’hormis en maraîchage-horticulture, les âges de départ en retraite sont plus tardifs en productions végétales qu’en productions animales.

26 % des exploitations en Nouvelle-Aquitaine seraient à transmettre dans les prochaines années. Cette proportion varie fortement d’un département à l’autre : elle frôle 32 % en Gironde et en Dordogne, mais ne dépasse guère 18 % dans les Deux-Sèvres. Les Pyrénées-Atlantiques sont dans la situation démographique la plus équilibrée, avec relativement plus d’installés, plutôt jeunes, et moins de seniors. Les autres départements sont dans des positions plus médianes.

En savoir plus sur les métiers de la production agricole et des aménagements paysagers et son contrat régional de filière

Ajouter un commentaire sur le site