Circulaire de rentrée : les priorités du Gouvernement en matière de politique éducative

Formation tout au long de la vie

Circulaire de rentrée : les priorités du Gouvernement en matière de politique éducative

La circulaire de rentrée 2019 insiste sur l'organisation, le suivi et l'évaluation de la politique de scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers, et notamment des élèves en situation de handicap.
Elle aborde également le cadre d’exercice des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH).

Sept objectifs sont fixés :

  1. Instituer un service départemental École inclusive
  2. Organiser les pôles inclusifs d'accompagnement localisés
  3. Mieux accueillir les parents et mieux scolariser les élèves
  4. Reconnaître le travail des enseignants, les soutenir et déployer une offre de formation accessible
  5. Renforcer l'appartenance des AESH à la communauté éducative
  6. Simplifier les démarches pour tous
  7. Mieux suivre les parcours inclusifs et évaluer la qualité des actions.
Un service École inclusive va être créé dans chaque direction des services départementaux de l'éducation nationale (DSDEN). Il aura notamment pour missions, sous l'autorité de l'IA-Dasen, de mettre en œuvre l'accompagnement des élèves en situation de handicap.

Par ailleurs, le recteur d'académie mettra en place une organisation qui permet d'assurer la gestion des AESH par un interlocuteur RH et spécifiquement identifié, qui aura en charge :
  • la politique de recrutement et d'emploi des AESH, en particulier l'obligation de publication des offres d'emploi en CDD de trois ans sur le site Place de l'emploi public ;
  • le suivi de l'ensemble des agents exerçant au sein de l'académie, en veillant à l'adéquation entre les compétences et le parcours des AESH, et les postes à pourvoir.
Pour l'année scolaire 2019-2020, des pôles inclusifs d'accompagnement localisés (Pial) seront déployés au sein des collèges avec Ulis, les circonscriptions et lycées professionnels sur tout le territoire.
L'objectif est de coordonner les moyens d'accompagnement humain en fonction des besoins des élèves en situation de handicap, à l'échelle d'une circonscription, d'un EPLE ou d'un territoire déterminé regroupant des écoles et des établissements.
Les Pial sont pilotés par l'inspecteur de l'éducation nationale (IEN) dans le 1er degré et par le chef d'établissement dans le 2nd degré.
Dans chaque pôle de circonscription, l'emploi du temps des AESH est arrêté sous l'autorité de l'IEN en fonction des besoins des élèves. De la même façon, le Pial en EPLE est placé sous la responsabilité du chef d'établissement qui arrête l'emploi du temps des AESH en fonction des besoins des élèves.

Dès la rentrée scolaire 2019, une plateforme Cap École inclusive proposera aux enseignants des ressources pédagogiques qui pourront les accompagner dans la mise en place d'adaptations et aménagements pédagogiques, notamment pour les élèves avec des troubles du spectre de l'autisme (TSA). Cette plateforme sera également accessible aux AESH.
Les IEN et chefs d'établissement bénéficieront d'une présentation de cet outil en académie et en assureront la diffusion auprès de leurs équipes.

Seront inscrits dans les plans de formation pour les deux degrés :
  • une formation sur les positionnements respectifs des AESH et des enseignants en situation de classe ;
  • une formation pour acquérir les connaissances de base afin de prévoir les aménagements pédagogiques les mieux adaptés aux besoins spécifiques de chaque élève ;
  • des formations de soutien et d'accompagnement pour la mise en place de projets de coopération associant plusieurs partenaires.
Au cours des journées de pré-rentrée, les enseignants bénéficieront d'une information sur les modules de formation proposés dans l'académie.

Consulter :

Ajouter un commentaire sur le site