*

Bassins d'emploi de Brive et de Tulle (1)

Le périmètre de contractualisation réunit la Communauté d’Agglomération du Bassin de Brive (48 communes) et Tulle Agglo (45 communes) à la fois urbain et rural et comptant plus de 150 000 habitants. Cette population est vieillissante et peine à se renouveler.

Brive et Tulle sont les deux principaux pôles d’emploi du territoire (presque 37 000 emplois).

Voir tous les chiffres clés sur CMonMétier CMonTerritoire.

Identifié parmi les douze « territoires d’industrie » de Nouvelle–Aquitaine - dispositif de l'Etat, le territoire bénéficie d’un accompagnement de la Région, en lien avec les enjeux de redynamisation et d’innovation des bassins industriels.

Dans le cadre de sa politique territoriale, la Région a signé un contrat de dynamisation et de cohésion (voir la délibération).

La stratégie du contrat s’appuie sur 4 axes stratégiques issu d'un diagnostic :

  • Renforcer l'attractivité du territoire dans un contexte concurrentiel par une économie locale dynamique et qualitative
  • Favoriser la cohésion territoriale grâce à un territoire équilibré, inclusif et solidaire
  • Conforter un cadre de vie préservé durable en s'appuyant sur ses ressources spécifiques
  • Mettre en place une gouvernance ouverte de projet à l'échelle du territoire de contractualisation

Parmi les actions phares, on notera :

  • la construction d'un bâtiment pour accueillir les instituts de formation paramédicale rattachés au centre hospitalier de Brive
  • la rénovation du bâtiment des instituts de formation paramédicale du Centre hospitalier de Tulle et l'étude pour la mise en place d'un Pôle d'excellence formation et d'emploi à Tulle.

La ville de Brive-la-Gaillarde a été labellisée "Cité éducative". Cette démarche vise à intensifier les prises en charges éducatives des enfants à partir de 3 ans et des jeunes jusqu’à 25 ans, en leur proposant un cadre d’apprentissage et d’épanouissement renforcé. (voir notre actu).

Projet Coeur de Ville

Tulle agglo et la Ville de Tulle sont lauréats du projet Coeur de Ville.

C’est dans ce cadre que différentes études sont menées afin de porter pour la ville centre mais également pour 7 autres communes (à travers la déclinaison Coeur de Bourgs), une politique de revitalisation et d’attractivité du centre-ville de Tulle et des centre-bourgs.

Parmi les enjeux pointés dans le projet d’agglomération, celui de la formation et de l’enseignement supérieur est apparu comme essentiel. Le maintien mais également le développement des formations postbac ou professionnalisantes sur le territoire garantissent dynamisme et attractivité dans différents secteurs économiques : industrie, commerce, santé, immobilier, artisanat…

Tulle agglo travaille d'ailleurs depuis 2016 sur le projet de relocalisation de l’IFSI/IFAS, de l’ESPE et de Canopé sur le site de Souilhac et de création d’un campus connecté, qui accueille déjà l’IUT et le CFAI.

Ce projet vise à créer un véritable campus (en termes d’espace) afin de :

  • stabiliser les formations existantes
  • regrouper pour mutualiser les espaces
  • offrir des outils fonctionnels pour des pédagogies innovantes
  • créer une vie étudiante
  • revitaliser un quartier du centre-ville.

Ce projet, bien que porté par Tulle agglo, réunit de nombreux partenaires : la Ville de Tulle, l’Université de Limoges, le Rectorat, le Réseau Canopé antenne de Tulle, le Centre Hospitalier de Tulle et Coeur de Corrèze, l’UIMM, la Région Nouvelle-Aquitaine, l’Etat…

Redynamiser un territoire par une démarche d’inclusion numérique, l’exemple de Tulle 

L'Académie des métiers de l'autonomie (AMAC)

L'Académie des métiers de l'autonomie (AMAC) est un parcours pour le recrutement et un dispositif unique en France porté par le Conseil Départemental corrézien avec les Services d'Aide et d'Accompagnement à Domicile de la Corrèze (SAAD) : il promeut le métier d'aide à domicile et aide les SAAD à recruter et à fidéliser ces professionnels pour intervenir auprès des publics fragiles (personnes âgées et/ou handicapées) et dans l'objectif de recruter, former et fidéliser 50 nouvelles aides à domicile/an.

AMAC 

Soutenu par la Région dans le cadre de l'appel à projets 2021 sur les Initiatives territoriales pour l'emploi, ce projet répond aussi à l'appel à projets national "Cap sur les métiers de l'autonomie" (voir notre actu) initié par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) et le Ministère de la santé et de la solidarité.

Il modélise l'expérimentation menée sur le secteur de l'aide à domicile en l'élargissant au secteur du médico-social. Organisé en consortium, le partenariat autour du projet démontre un ancrage territorial qui a pour ambition de faire de l'AMAC une politique structurante du territoire dans le domaine du sanitaire et social.

L'objectif est de favoriser le rapprochement de l'offre et de la demande d'emploi, de créer un vivier de candidatures sur les métiers du grand âge et des personnes en situation de handicap, d'accompagner les postulants aux métiers de l'autonomie pour favoriser leur intégration et la sécurisation de leur parcours professionnel. Le projet s'appuie sur un process de parcours : 1 parcours = un contrat = un emploi sécurisé = perspectives d'évolution professionnelle.