*

Orientation scolaire

Réforme et accompagnement à l'orientation

Avec la loi Avenir professionnel, les Régions auront en charge l’organisation des actions d'information sur les métiers et les formations, notamment dans les établissements, en coordination avec les psychologues de l’Éducation nationale et les enseignants volontaires.

Parallèlement, les élèves des classes de seconde générales et technologiques vont bénéficier dès 2019 de 54 heures d’accompagnement de leur projet d’orientation qui doivent leur permettre de s’engager dans une démarche exploratoire du monde professionnel et des domaines de formation.

L’AROFE a conçu dans ce cadre une offre de services mobilisable par les enseignants (via ce formulaire) : outils d’information, expo-métiers, ateliers, appui aux expérimentations territoriales…

Orientation scolaire : le rôle des Régions

La loi Avenir professionnel a renforcé le rôle des Régions en matière d'orientation. Elles auront en charge l’organisation des actions d'information sur les métiers et les formations aux niveaux régional, national et européen ainsi que sur la mixité des métiers et l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes en direction des élèves et de leurs familles, des apprentis ainsi que des étudiants, notamment dans les établissements scolaires et universitaires.

Les actions réalisées dans ces établissements devront être organisées en coordination avec les psychologues de l’Éducation nationale et les enseignants volontaires et formés à cet effet.

Pour garantir l’unité du service public de l’orientation, un cadre national de référence sera établi conjointement entre l’État et les Régions. Il précisera leurs rôles respectifs et les principes d’intervention dans les établissements.

L’État continuera de définir, au niveau national, la politique d'orientation des élèves et des étudiants dans les établissements où il mettra en œuvre cette politique avec l'appui des CIO et des CUIO. L'Etat délivrera à cet effet, non seulement l'information nécessaire sur toutes les voies de formation, mais aussi l’accompagnement utile aux élèves, étudiants ou apprentis pour trouver leur voie de formation.

Chaque Région devra, avec le concours de l'ONISEP, élaborer la documentation de portée régionale sur les enseignements et les professions et, en lien avec les services de l’Etat, diffuser cette information et la mettre à disposition des établissements de l’enseignement scolaire et supérieur.

Concernant l'information sur les formations et les métiers par les CIO, une expérimentation sera ouverte pour 3 ans pour mettre à la disposition des Régions des agents exerçant dans les services et établissements relevant de l’éducation nationale, selon des modalités définies par décret. La Région Nouvelle-Aquitaine est candidate à cette expérimentation.

L’accompagnement à l’orientation en classe de seconde

Avec la réforme du lycée, les élèves des classes de seconde générales et technologiques doivent bénéficier d’un temps dédié à la préparation de leur entrée en première et à leurs choix de spécialités, avec l’appui de la Région pour l’information sur les métiers et les formations en application de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel".

Ainsi, dès 2019, ces lycéens bénéficieront de 54 h d’accompagnement de leur projet d’orientation qui doivent leur permettre de s’engager dans une démarche exploratoire du monde professionnel et des domaines de formation.

Cet accompagnement personnalisé, inscrit dans un dialogue entre l’élève, ses parents et les équipes éducatives, doit conduire à l’élaboration progressive d’un projet d’avenir. Prenant en compte, centres d’intérêts et potentialités, il doit permettre d’explorer des pistes en collectif ou par des actions individuelles.

Des actions complémentaires d’orientation sont également prévues : semaines de l’orientation, forum des métiers, périodes d’observation.

Les objectifs sont de dépasser les représentations liées au genre ou au milieu social d’origine et de choisir leur voie et leurs enseignements de spécialité ou leur série pour le cycle terminal du lycée.

L’aide au choix de l’orientation se décline en 3 grands axes pédagogiques :
. découvrir le monde professionnel et s’y repérer ;
.  connaître les formations de l’enseignement supérieur et leurs débouchés ;
. élaborer son projet d’orientation

L’appui aux enseignants de Nouvelle-Aquitaine

En Nouvelle-Aquitaine, les autorités académiques et la Région se sont accordés pour accompagner la mise en place du programme des 54 heures par les professeurs principaux avec un appui spécifique sur des territoires d’expérimentation. Un plan d’action est déployé à cette fin.

L’AROFE a conçu dans ce cadre une offre de services mobilisable par les enseignants : outils d’information, expo-métiers, ateliers, appui aux expérimentations territoriales…

Dans cette offre de services, consultez nos sites d'infos métiers :

Périodes d’observation et 3ème Prépa-métiers (loi Avenir professionnel)

Les élèves des deux derniers niveaux du collège et de lycée pourront demander à bénéficier, sur leur temps scolaire, d’une autorisation à réaliser chaque année une période d'observation en milieu professionnel (une journée maxi/an). Ce dispositif complètera la séquence d’observation prévue en classe de 3ème et la possibilité de réaliser de telles immersions sur le temps des vacances.

Les étudiants de l’enseignement supérieur pourront aussi bénéficier de périodes d’observation dans une entreprise, une administration ou une association, durant une semaine maximum en dehors des semaines de cours et de contrôle de connaissances. Les chambres consulaires apporteront leur appui à l'organisation de ces périodes.

Une nouvelle classe de troisième, dite « prépa-métiers », sera créée pour les élèves souhaitant préparer leur orientation, en particulier vers la voie professionnelle et l’apprentissage, afin de renforcer la découverte des métiers, par des stages en milieu professionnel, et préparer à l’apprentissage, notamment par des immersions en CFA.