Second rapport du comité scientifique de l'évaluation du PIC

Formation tout au long de la vie

Second rapport du comité scientifique de l'évaluation du PIC

Le comité scientifique d’évaluation du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) a rédigé un second rapport publié par la Dares pour dresser un bilan à mi-parcours, le premier ayant permis de clarifier la méthodologie d’évaluation du PIC (voir notre dossier sur le PIC).

Un déploiement rapide et important de la formation professionnelle des personnes en recherche d'emploi aura permis en 2019, une forte augmentation des entrées en formation, passant de 8% à 11% (représentant 100 000 entrées supplémentaires par rapport à 2017 et un peu plus de 100 000 entrées dans des programmes nouveaux), créés par le PIC, et destinés à accompagner les chômeurs les moins diplômés dans une démarche d’accès à la formation.

L'évaluation s'arrête sur les conséquences de la crise sanitaire et sur le déploiement du plan ainsi que sur la difficulté à faire évoluer l’écosystème de la formation. En étudiant quelques secteurs, et en examinant des statistiques d’ensemble, le comité scientifique a observé une bonne résistance du système de formation pendant la crise malgré tout : ce système a notamment su recourir aux outils numériques pour conserver le contact avec les stagiaires pendant les confinements.

L’ambition du PIC n’est pas seulement quantitative : elle vise à faire évoluer en profondeur un système complexe, en renforçant les logiques de parcours, en faisant évoluer l’offre de formation plus rapidement, en améliorant sa qualité et en amenant davantage les moins diplômés à la formation. Les parcours de formation ont été organisés à travers différentes actions, comme dans le programme Prépa compétences, où la modularité et les transitions ont été encouragées.

Ajouter un commentaire sur le site