Plan régional d’attractivité des métiers de l’autonomie et du grand âge

Compétences et besoins de l'économie

Plan régional d’attractivité des métiers de l’autonomie et du grand âge

D’ici 2025, notre population nationale comptera 1 million de personnes âgées supplémentaires, dont 100 000 en situation de perte d’autonomie. Pour pourvoir les postes nécessaires à leur accompagnement, 260 000 professionnels devront être formés d’ici 2025.

La crise sanitaire a montré toute l’importance des métiers du « prendre soin » dans le secteur du grand âge et de l’autonomie. Depuis plusieurs années, les établissements et services de ce secteur sont confrontés à l’épuisement des équipes et à des difficultés de recrutement de plus en plus prégnantes.

Dès 2018, la feuille de route silver économie (voir notre dossier) et le schéma des formations sanitaires et sociales (voir notre dossier) de la Région Nouvelle-Aquitaine ont fixé l’attractivité des métiers comme un objectif prioritaire. Cette stratégie s’inscrit également dans les suites concrètes données au rapport remis le 19 octobre 2019 par Myriam El Khomri à la Ministre de la Santé (voir notre actu).

Compte tenu des implications et des actions menées par la Région, une concertation sur le territoire régional a été menée au cours du 1er semestre 2021, s’appuyant sur le réseau partenarial déjà en place associant l’ARS, Pôle Emploi, la DREETS, les Universités, les fédérations professionnelles, des départements, le Gérontopôle, les OPCO santé et cohésion sociale, le SYNERPA…

La Région s’engage ainsi sur un plan articulé autour de la formation, l’accès à l’emploi, la transformation des organisations et la qualité de vie au travail, la communication et l’animation, notamment :

  • dans le soutien aux initiatives des acteurs de terrain,
  • dans l’expérimentation d’un « Parcours Plus » pour les aides-soignants,
  • dans une forte incitation des IFAS pour attirer les apprenants,
  • dans la mise en place de formations complémentaires modulaires pour les aides à domicile,
  • dans le développement plus important des modalités pédagogiques innovantes : apprentissage, VAE, formation en situation de travail,
  • dans l’appréhension des nouveaux référentiels de formation, en lien avec l’ARS et la DREETS, mettant en évidence les passerelles entre ces formations organisées désormais en blocs de compétence,
  • dans une action forte et innovante dans le cadre du campus des métiers et des qualifications, silver économie, professionnels connectés, soutien à l’autonomie.
Elle publiera début 2022 un appel à projets construit avec ses partenaires et dédié à ce plan d’attractivité.

Ajouter un commentaire sur le site