Obligation de formation des 16-18 ans : les réponses des Missions locales

Orientation et parcours

Obligation de formation des 16-18 ans : les réponses des Missions locales

La mise en œuvre de l’obligation de formation des jeunes de 16 à 18 ans, instituée par la loi « Pour une École de la confiance » du 26 juillet 2019 (voir actu), a été confiée aux Missions locales.

Applicable à partir de la rentrée 2020, cette obligation de formation pourra prendre différentes formes : reprise de la scolarité, apprentissage, stage de formation, service civique, parcours d’insertion…

Une enquête menée début mars 2020 auprès de 45 Missions locales par l’UNML (Union nationale des missions locales) illustre leurs modalités de fonctionnement actuels et les pistes d’amélioration relatives au repérage et au suivi des jeunes mineurs en situation de décrochage scolaire.

Les principaux enjeux identifiés dans les résultats de l’enquête portent sur :
  • les modalités de repérage des jeunes concernés et le travail partenarial à mettre en œuvre avec l’Education nationale et les acteurs locaux,
  • les modalités de prise de contact et de 1er accueil de ces jeunes par les Missions locales,
  • la nécessité de renforcer la thématique de l’orientation.
Un rapport remis au Premier ministre le 13 janvier 2020 (voir actu) formulait un ensemble de préconisations sur l’obligation de formation des 16-18 ans. Dans cette classe d’âge, environ 70 000 jeunes sont ni en emploi, ni en études, ni en formation.

Ajouter un commentaire sur le site