Blocs de compétences : les préconisations de France compétences

Formation tout au long de la vie

Blocs de compétences : les préconisations de France compétences

Les certifications professionnelles inscrites au RNCP doivent obligatoirement être découpées en blocs de compétences, "ensembles homogènes et cohérents de compétences contribuant à l'exercice autonome d'une activité professionnelle et pouvant être évaluées et validées".

France compétences a publié une note précisant cette définition pour aider les organismes certificateurs à découper leurs certifications en blocs de compétences. 

Les blocs représentent une modalité d’accès modulaire et progressive à la certification. Ils facilitent l'accès et l’adaptation à un métier visé dans une logique d'employabilité. Leur cohérence est un critère d’enregistrement au RNCP des certifications qu'ils constituent.

Un bloc ne peut être constitué d’une seule compétence. Les compétences qui composent un bloc sont spécifiques à celui-ci : le même contenu en compétences ne peut pas être repris pour plusieurs blocs d’une même certification professionnelle. Mais un bloc commun peut être défini pour plusieurs certifications. Dans ce cas, une obligation d’équivalence s’impose à l’organisme certificateur.

Un bloc n’a pas de durée de validité. Il est acquis à vie. Cependant, le certificateur peut faire évoluer sa certification quand les conditions d'exercice des activités changent ou évoluent.

Un bloc de compétences ne se confond pas avec un module de formation et ne fait pas référence à un contenu de formation.
Les blocs ne peuvent pas être enregistrés au Répertoire spécifique (ex inventaire). Toutefois, une correspondance peut être établie entre une certification inscrite à ce répertoire et des blocs de compétences.
Lire la note de France compétences

Ajouter un commentaire sur le site