Les fiches techniques juridiques


FICHE F 1.11

décembre 2020

F. Aides financières et à l'insertion

 

Passerelles vers l’emploi

Présentation

Passerelles vers l’emploi est un dispositif expérimental de la Région Nouvelle Aquitaine au service de l’insertion professionnelle des jeunes diplômés en CAP et Bac Pro sortant de formation initiale.

Son objectif est d’accompagner les jeunes dans leur insertion professionnelle et leur premier emploi par :

  • la découverte de l’environnement professionnel et le monde de l’entreprise (nouveaux enjeux économiques et aux transitions en cours) ;
  • une première expérience positive et valorisable pour leur avenir professionnel avec un stage de deux mois en entreprise ;
  • le renforcement de leurs techniques de recherche d’emploi.

Au terme de l’accompagnement, certains jeunes peuvent cependant s’orienter vers une poursuite de formation (cursus courts ou longs).

Le dispositif est mis en œuvre dans le cadre d’un appel à projets lancé en juillet 2020 auprès des organismes de formation.

Bénéficiaires

Les jeunes âgés de 16 ans à moins de 26 ans, sortant d’une formation professionnelle initiale sous statut scolaire de niveau 3 (CAP) ou 4 (Bac Pro) diplômés de la promotion 2019-2020. Ils doivent s’inscrire dans une démarche volontaire d’insertion dans la vie active et démontrer leur motivation pour entrer dans ce dispositif.

Les jeunes intéressés peuvent intégrer le dispositif jusqu’au 31 mars 2021. Ils peuvent s’inscrire en ligne ou contacter directement les organismes de formation porteurs du projet.

Parcours d’accompagnement

Les parcours proposés sont personnalisés et comportent une mise en situation professionnelle au travers d’expériences positives en entreprise. L’organisation du parcours est basée, dans la mesure du possible, sur la mixité des publics afin d’enrichir le partage d’expérience.

Chaque bénéficiaire a un référent de parcours chargé d’assurer son suivi individualisé, son positionnement lors de son entrée dans le dispositif, la définition de son parcours, la préparation et l’organisation de sa période en entreprise avec notamment l’identification des compétences à consolider ou à acquérir, la collaboration avec le tuteur en entreprise, le suivi et le bon déroulement de l’immersion.

La durée de parcours est limitée à 450 heures, avec une présence en centre qui ne peut pas excéder 30% de la durée du parcours, soit 3 mois maximum avec 2/3 d’immersion en entreprise ( l’organisation du parcours et les modalités d’accompagnement peuvent varier d’une structure à une autre).

Chaque parcours doit permettre de :

  • clarifier le projet professionnel et le cas échéant se réorienter ;
  • connaître l’environnement professionnel en lien direct avec la spécialité de formation ;
  • appréhender les filières / secteurs économiques ayant besoin des compétences du sortant de formation (élargissement du panel des entreprises potentiellement employeuses) ;
  • renforcer ses connaissances concernant l’environnement professionnel (sécurité, process et consignes, hygiène, qualité..., codes, fonctionnements) ;
  • développer des compétences douces ou soft skills recherchées par les entreprises ;
  • consolider ses compétences « métiers » ;
  • renforcer sa maîtrise des techniques de recherche d’emploi.
Parcours d'accompagnement (suite)

Les bénéficiaires devront réaliser une période en entreprise pour pouvoir développer leur propre stratégie professionnelle et de recherche d’emploi.
Les immersions en entreprise doivent permettre :

  • aux jeunes de mettre en œuvre et d’éprouver les compétences acquises lors de la formation initiale en situation de travail.
  • aux prestataires d’évaluer les écarts entre les compétences acquises et les compétences nécessaires pour proposer aux stagiaires, le cas échéant, des modules de formation complémentaires et une orientation vers le dispositif le plus adapté.


Le dispositif prévoit l’accompagnement des jeunes vers l’emploi et une valorisation de leur expérience professionnelle (en secteur public ou privé quel que soit le type d'entreprise, mais en privilégiant le secteur d’activités et la spécialité « métier » de la ou des qualifications acquises).

Si besoin les bénéficiaires peuvent être accompagnés vers un nouveau projet professionnel, notamment une poursuite d’étude ou une réorientation, en indiquant les dispositifs de formation existants et avec une mise en relation avec un opérateur adéquat.

Rémunération et statut des bénéficiaires

Ils ont le statut de stagiaires de la formation professionnelle et bénéficient à ce titre d’une protection sociale et d’une rémunération de la Région s’ils ne perçoivent pas ou plus ARE (voir fiche technique).

Aide et mise en œuvre des projets

L’expérimentation se décline au cours de l’année 2020-2021. Le dispositif prendra fin 30/06/2021 au plus tard.

Les parcours sont réalisés avec le concours d’entreprises partenaires par des organismes sélectionnés par la Région, et en lien avec, les acteurs des territoires de mise en œuvre notamment pour faciliter la mobilisation des jeunes diplômés et l’organisation d’immersion en entreprise.
Les territoires d’expérimentation se caractérisent par leur contexte économique particulier et les difficultés rencontrées par les entreprises locales : report de recrutement, reprise économique décalée, initiatives locales ou sectorielles, ...

Voir la liste des 10 prestataires et des territoires retenus.

L’aide de la Région (jusque 80% du montant total du projet) porte sur les dépenses d’ingénierie, de formation et d’évaluation :

  • les frais de personnel des formateurs durant le parcours ;
  • les coûts de personnel et les coûts généraux indirects (coûts administratifs, location, frais généraux) en lien avec le projet ;
  • les coûts de fonctionnement des formateurs et des participants tels que les frais de déplacement, les dépenses de matière d’œuvre et de fournitures directement liés au projet.
Contacts

Région Nouvelle Aquitaine
Direction de la formation professionnelle et de l’apprentissage : passverslemploi@nouvelle-aquitaine.fr ou directement auprès de Madame Charlotte GARRAUD, Chargée de Mission « accompagnement des organismes de formation », charlotte.garraud@nouvelle-aquitaine.fr