Enquête d’Opinion way sur l’évaluation des soft skills en entreprise

Entreprise et aides aux employeurs

Enquête d’Opinion way sur l’évaluation des soft skills en entreprise

OpinionWay vient de réaliser un sondage, rendu public le 12 mars 2020, sur les salariés et les « soft skills ».

Les soft skills (compétences sociales) désignent les qualités liées au comportement social et à la capacité relationnelle des salariés : l’écoute, l’empathie, l’esprit d’équipe dans un contexte professionnel….

70% des personnes sondées déclarent ne pas savoir ce que sont les « soft skills » et 12 % déclarent les connaître mais ne pas être évalués sur ces critères.

Les salariés estiment que l’implication dans le travail (70 %), le savoir-faire ou l’expertise technique (59 %) et l’esprit d’équipe (50 %) sont les trois premiers critères sur lesquels un salarié devrait être évalué.

En revanche, le fait qu’un employeur évalue ses salariés sur des critères qui ne relèvent pas uniquement de leurs compétences intellectuelles et techniques, est considéré :
  • Trop subjectif (63 %) 
  • Une pression supplémentaire
  • Bénéfique (56 %)
  • Motivant (53 %)
  • Pénalisant (47 %)
  • Un obstacle à l’évolution de leur carrière (45 %) 
  • Une menace pour leur poste (39 %)
Tous secteurs confondus, en situation de recrutement ou de recherche d’emploi, 75% des salariés sondés pensent que les soft skills permettent au candidat de témoigner de son aptitude et de sa motivation et 74% des recruteurs estiment que les soft skills permettent de cerner les qualités et le potentiel d'un candidat.

Concernant l’évaluation des soft skills, 76 % des sondés estiment que favoriser les soft skills peut freiner la promotion d'employés introvertis. Juger les salariés sur leurs softs skills en entreprise est arbitraire pour 67 % d’entre eux. Une minorité déclare qu’elles ne devraient pas être prises en compte du tout.

Consulter les résultats du sondage

Ajouter un commentaire sur le site