Nouveau contrat stratégique de la filière Industries de Sécurité

Compétences et besoins de l'économie

Nouveau contrat stratégique de la filière Industries de Sécurité

Le contrat du comité stratégique de filière (CSF) « Industries de sécurité » 2020-2022 signé fin janvier 2020 a identifié cinq projets structurants dont les feuilles de route sont détaillées dans le contrat de filière. Tous font l’objet d’engagements réciproques entre l’industrie et l’État. On retrouve notamment :
  • une identité numérique : clef de voute de l’économie numérique, le projet développe des solutions innovantes pour répondre aux enjeux de la lutte contre la fraude, de la protection des données personnelles et de la souveraineté numérique,
  • les territoires de confiance : assurer un leadership français éthique sur la sécurité de la ville intelligente et connectée, au travers de solutions globales pour les collectivités et les sites, 
  • le numérique de confiance : structurer des offres industrielles de confiance compétitives pour répondre aux besoins des entreprises et de l’État dans le numérique,
  • la cybersécurité et sécurité de l’Internet des objets (IOT) : faire émerger le potentiel de la France en matière de cybersécurité en alignant et mobilisant les différents acteurs sur des politiques d’éducation, d’innovation et de développements technologiques.
Parmi les objectifs de projets cybersécurité et sécurité de l'IOT, on notera les action suivantes :
  • étudier avec les professionnels la création de nouvelles formations courtes en cybersécurité (de niveaux 3, 4, 5 / BTS ou DUT Cyber, ...) ou l’approfondissement, voire l’adaptation des formations existantes (ex: BTS «Services informatiques aux organisations», ou autres diplômes), dans la logique de les adapter aux besoins des utilisateurs. L’objectif est de former 4 000 opérateurs cyber en 3 ans sur les outils des éditeurs nationaux.
  • le développement de cursus modulaires de formation cybersécurité pour la reconversion des demandeurs d’emploi et la montée en compétences des salariés et de formations de courte durée adaptées à cet objectif de reconversion.
Lire le contrat

Ajouter un commentaire sur le site