Les entreprises confrontées à l’obsolescence des compétences

Compétences et besoins de l'économie

Les entreprises confrontées à l’obsolescence des compétences

Le Groupe Cegos présente les résultats 2019 de son baromètre international « Transformations, compétences et learning » qui met en lumière le défi actuel des entreprises : l’obsolescence des compétences.

L’enquête révèle qu’un salarié sur trois se sent dépassé par la technologie. Les DRH-RRH estiment à 42% la part des emplois présentant un risque d’obsolescence des compétences à trois ans.

Pour les DRH-RRH français, organisation efficace du travail, agilité et esprit d’initiative sont les compétences que les salariés de leur entreprise devraient maîtriser en priorité.

63% des DRH-RRH estiment que les principaux axes de la réforme (fin de la période de professionnalisation, création de la Pro-A, désintermédiation et monétisation du Compte Personnel de Formation) les inciteront à renforcer leur politique de formation certifiante.
30 % pensent augmenter leurs dépenses de formation sur les fonds propres de l’entreprise.

93% des salariés français se disent prêts à se former par eux-mêmes pour s’adapter aux transformations digitales.
39% des salariés interrogés sur la manière dont les formations devraient évoluer dans leur entreprise, pensent que la formation en situation de travail et la mise en application devraient être favorisées et une même proportion aimeraient voir les formations et parcours davantage individualisés.

Les DRH-RRH français ont quant à eux des préférences plus marquées pour la formation en situation de travail et pour l’individualisation des parcours.

Consulter les résultats du baromètre Cegos 

Ajouter un commentaire sur le site