*

Bassin d'emploi de Cognac (2)

Situé à la pointe sud du département de la Charente, le territoire rassemble 91 communes et compte 38 222 habitants en 2014. La densité de population est particulièrement faible, avec 27,6 hab. /km². Ce territoire rural s’organise autour de petits pôles de proximité, tel Barbezieux-Saint-Hilaire constituant la principale ville avec près de 5 000 habitants.

L’économie du Sud-Charente est caractéristique du milieu rural et conserve une orientation plutôt productive. Le secteur agricole, encore important (15% des emplois), doit être accompagné en développant notamment la valeur ajoutée associée aux productions de qualité (veau de Chalais, volaille de Barbezieux, noix et vignoble…), en poursuivant le développement des circuits courts et la diversification des exploitations, et en créant des synergies avec les activités de transformation (IAA) présentes sur le territoire.

La filière forêt-bois, relativement développée et structurée, constitue également une spécificité à exploiter pour la création d’activités et d’emploi. S’appuyant sur les réseaux d’acteurs et dynamiques du territoire, l’émergence de nouvelles activités reste à explorer, notamment dans le secteur du numérique et de l’aéronautique. Enfin, le territoire bénéficie d’un tissu d’acteurs associatifs et de l’économie sociale et solidaire relativement dense, porteur d’initiatives innovantes (numérique, mobilité, insertion-formation…).

Il fait partie du bassin d'emploi de Cognac. Voir tous les chiffres clés sur CMonMétier CMonTerritoire.

Pour prendre en compte les enjeux qui ressortent du diagnostic, le territoire a établi une stratégie en 2 axes :

  • Renforcer l'économie par une stratégie affirmée de développement en lien avec les agglomérations environnantes et la métropole bordelaise
  • Promouvoir l'attractivité résidentielle et touristique : accueillir durablement de nouvelles populations

Dans le cadre de sa politique de soutien des territoires (voir la délibération), la Région Nouvelle-Aquitaine a signé un contrat de dynamisation et de cohésion.

Parmi les projets structurants le contrat, on retrouve :

  • Développement de la filière forêt-bois locale
  • Rural web factory (école de formation aux métiers du numérique ouverte aux habitants et acteurs du territoire)
  • Valorisation des savoir-faire associés aux métiers d'art
  • Mise en place et animation d'un collectif des 7 structures d'insertion du Sud Charente
  • Mise en place d'une Gestion Prévisionnelle de l'Emploi et des Compétences Territoriale, intégrant le champ de l'ESS

La coopération territoriale pour l’inclusion numérique, l’exemple du Sud Charente

Le Sud Charente est un territoire très investi dans l’inclusion numérique. Depuis plusieurs années, une coopération existe entre une association privée (l’Espace Numérique Sud Charente) et le territoire (le Pays Sud Charente et les deux Communautés de Communes qui le composent). Ensemble, ils agissent pour l’inclusion numérique.

C’est une association de médiation numérique, qui agit sur le périmètre du Pays Sud Charente, au service des habitants de ce territoire, tous âges et typologies de populations confondues (enfants, jeunes, actifs, demandeurs d’emplois, séniors, etc).

Ils sont présents pour apporter leur aide et leur soutien face à toute problématique numérique que peuvent rencontrer ces habitants. Pour cela, ils ont plusieurs activités :

  • La formation professionnelle : ils sont notamment chargés de former les futurs Conseillers Numériques France Services. Ils ont également des formateurs Aidants Connect. De plus, ils sont aussi centre certificateur PIX. Plus globalement, ils accompagnent les personnes, associations ou encore entreprises dans leur transition numérique ;
  • La jeunesse : ils interviennent dans des établissements scolaires, ou encore en centre de loisirs. Ils ont en effet mis en place un fablab (atelier de fabrication, imprimantes et machine à coudre connectées) pour répondre à leurs besoins ;
  • L’insertion professionnelle : ils organisent des ateliers auprès des chantiers d’insertion et des allocataires de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Dans ce même but, ils accompagnent et forment également des services civiques. Enfin, ils mobilisent les pass numériques (dédiés aux allocataires Revenu de Solidarité Active (RSA), aux jeunes et aux Structures d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE)) ;
  • L‘accompagnement “grand public” (pour tous) via des ateliers de médiation numérique, le numéro solidarité numérique, ou encore le Famili’bus (bus itinérant).

La coopération territoriale pour l’inclusion numérique, l’exemple du Sud Charente