*

Territoire Val de Garonne-Guyenne-Gascogne

Situé à l'Ouest du Lot-et-Garonne, ce périmètre de contractualisation réunit les Communautés de Communes du Pays de Duras, du Pays de Lauzun, des Coteaux et Landes de Gascogne et la Communauté d’Agglomération de Marmande. Le Pays Val de Garonne Guyenne Gascogne est un territoire mixte et est composé de 107 communes et regroupe 88573 habitants.

Le territoire présente une situation économique parmi les plus fragiles de la région en accusant une baisse de l’emploi salarié équivalant au niveau d’emplois de 1982.

Ce territoire industriel est spécialisé autour de filières à haute valeur ajoutée telle l’aéronautique. L’étude des flux pendulaires domicile – travail montre une très forte interaction entre le Pays et la métropole bordelaise.

Identifié parmi les « territoires d’industrie » de Nouvelle–Aquitaine - dispositif de l'Etat, le territoire Val de Garonne bénéficie d’un accompagnement de la Région, en lien avec les enjeux de redynamisation et d’innovation des bassins industriels.

Une influence du pôle agenais s’observe également sur ce bassin de vie notamment, par les flux domicile – travail. On observe un « décrochage » des communes relais ou pôles relais notamment, par un recul démographique et un repli des activités économiques. Cette situation a pour conséquence de diminuer fortement la capacité d’attractivité de ces centralités rurales et fragilise la cohésion territoriale du Pays.

Dans le cadre de sa politique de soutien des territoires, la Région Nouvelle-Aquitaine a signé un contrat de dynamisation et de cohésion (voir la délibération).

Le Pays porte une stratégie qui s’articule autour de 6 axes issu d'un diagnostic :

  • Développer l’économie territoriale et la création d’emplois
  • Faire du Pays un territoire numérique
  • Faire du Pays une destination touristique structurée et attractive
  • Renforcer les fonctions résidentielles du territoire
  • Inscrire le Pays au sein du développement métropolitain bordelais et de l’agglomération agenaise
  • Renforcer la cohésion sociale et territoriale.

Parmi les projets prévus, on retrouve :

  • une opération collective en faveur de l’artisanat et du commerce
  • l’organisation du salon Garonn'emplois - 2020
  • les actions de découverte et de valorisation des métiers en tension
  • des travaux sur l'illettrisme en entreprise et une opération d'aide au recrutement des Pôles multimodaux de Marmande et Tonneins
  • la mise en place des chantiers "qualifications" en lien avec le Center Parcs.

La Communauté d’agglomération Val de Garonne a été promu en juillet 2019 sur un contrat de transition écologique, lancé par le ministère de la Transition écologique et solidaire. (voir notre actu). Elle propose de mettre en place un programme de conversion de terres conventionnelles en terres certifiées en agriculture biologique, et de développer la production d’énergie renouvelable des filières économiques du territoire.

Initiative locale : le projet "Recruter"

Porté par le Val de Garonne Agglomération et soutenu par la Région, ce projet fait suite à une expérimentation menée sur ce territoire en 2019.

Il propose un ancrage pro-actif d'une dynamique partenariale avec les entreprises, les acteurs locaux de la formations et des ressources humaines via un plan d'actions coordonné par l'intercommunalité :

  • la découverte et la valorisation des métiers et des filières locales notamment dans le cadre de la semaine de l'industrie
  • la présentation des métiers et des entreprises locales à destination des collégiens (4ème et 3ème), notamment en proposant du coaching scolaire dans 2 collèges QPV de Marmande et Tonneins afin de valoriser les filières porteuses
  • l'organisation de cafés de l'emploi qui sont des jobs dating par secteurs d'activités
  • le développement du salon Garonn'emplois en le proposant annuellement et non plus tous les 2 ans
  • l'organisation de jobs dating inversés à l'issue de formations professionnelles qui consiste à inviter les entreprises qui recrutent le dernier jour de la formation
  • l'accompagnement des entreprises vers de nouvelles méthodes de recrutement: offres d'emplois, vidéos, utilisation des réseaux sociaux, promotion de la plate-forme Talents d'Ici...
  • d'affiner les bases de données des demandeurs d'emploi pour mieux connaître le vivier disponible
  • le développement d'une coopération entre organismes de formation et entreprises (spécificités des entreprises locales dans la création du parcours de formation, les associer au recrutement des stagiaires...)
  • pérenniser la relation partenariale des acteurs locaux de l'emploi et de la formation.