*

Territoire Mellois-Ruffécois

Le territoire de contractualisation du Mellois-Ruffécois s’étend sur deux départements, les Deux-Sèvres et la Charente entre les agglomérations de Niort, Angoulême et le Grand Poitiers. Il se compose de trois communautés de communes - Mellois en Poitou, Val de Charente et Coeur de Charente.

Les pôles urbains de Melle et de Ruffec (3 300 à 3 400 emplois chacun) structurent l’espace de ce territoire rural très peu dense, mais ne concentrent que 15% de la population du territoire et 26% de l’emploi.

La stratégie du contrat est articulée autour de 3 axes issu d'un diagnostic :

  • Devenir un espace de liens : rapprocher les individus et donner accès aux emplois et aux services
  • Développer le tissu économique
  • Accompagner les évolutions du territoire

Dans le cadre de sa politique de soutien des territoires (voir la délibération), la Région Nouvelle-Aquitaine a signé un contrat de dynamisation et de cohésion.

Parmi les projets structurants, on retrouve :

  • la création d'une halte ferroviaire,
  • la mise en place d’une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Territoriale,
  • le renforcement des infrastructures touristiques, la dynamisation des centres-bourgs.

Cadet de l'Est Poitou-Charentes

Définition du territoire CADET

La Région a mis en place un Cadet (contrat néo-aquitain de développement de l'emploi sur le territoire) lors de sa séance plénière des 16 et 17 décembre 2019.

Le Cadet est un outil qui permet de travailler au cas par cas sur des "des territoires fragiles ou vulnérables car écartés des réseaux de transport ou ayant subi un sinistre économique".

Il recouvre 3 territoires avec lesquels la Région a contractualisé :

  • Le Sud Vienne, communautés de communes du Civraisien en Poitou ainsi que Vienne et Gartempe 
  • La Charente Limousine, territoire et communauté de communes
  • Le Ruffecois / Mellois : Pays Ruffecois et communauté de communes Mellois en Poitou.

La caractéristique de ce contrat est d’être positionné sur un territoire rural assez vaste mais peu dense en population et entreprises.
Ses problématiques s'articuleront d'abord autour de l'agriculture et activités agroalimentaires, historiquement structurantes dans cette zone.
Il symbolise aussi une adaptation des réponses que fournit le conseil régional aux préoccupations exposées lors de la crise des gilets jaunes.

Une ingénierie territoriale

Lors de la mise en place du Cadet, un chargé de mission, ingénieur territoriale, s’installe sur le territoire pour y accélérer la redynamisation économique et sociale.
Il joue le rôle d’accélérateur de développement local, par la mobilisation au plus près des territoires des aides et subventions régionales, à destination principalement des entreprises et porteurs de projets.
Il dessine sa feuille de route autour de 5 axes de travail :

  • Développer la compétitivité / structurer le tissu économique local 
  • Promouvoir l’entreprenariat, accompagner les porteurs de projets et les créations / reprises d’entreprises 
  • Elaborer un schéma de développement économique et d’implantation des activités économiques 
  • Mobiliser des outils de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) : besoins métiers et transmission des compétences, orienter et former vers l’emploi 
  • Développer les activités touristiques.