34 mesures pour maintenir les salariés expérimentés dans l’emploi

Emploi et insertion professionnelle

34 mesures pour maintenir les salariés expérimentés dans l’emploi

Les travailleurs expérimentés connaissent de grandes difficultés à retrouver un emploi après l’avoir perdu : le chômage est très présent chez les 55-65 ans et les opportunités de se réinsérer dans le monde professionnel sont compliquées.

Le 15 septembre 2021, la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a publié un rapport d’information relatif à l’emploi des travailleurs expérimentés. Il dresse le bilan des difficultés liées à l’emploi des travailleurs seniors et propose une série de 34 mesures, et notamment :

  • Simplifier les étapes pour obtenir une VAE
  • Mieux faire connaître l’entretien professionnel
  • Déplafonner le CPF pour les salariés âgés de plus de 45 ans
  • Prioriser l’accès au CEP pour les salariés de plus de 45 ans
  • Améliorer les offres de formation destinées aux travailleurs de plus de 45 ans en privilégiant l’AFEST
  • Etendre le bénéfice du CPF de transition aux demandeurs d’emploi de plus de 45 ans
  • Mieux faire connaître l’aide forfaitaire accordée aux employeurs qui embauchent un salarié de plus de 45 ans en contrat de professionnalisation
  • Sensibiliser les entreprises à la possibilité de prêt de main-d’oeuvre
  • Développer le dispositif Transitions collectives
  • Améliorer les conditions du cumul pour les salariés expérimentés entre emploi et allocations chômage pour davantage « activer » ces dernières vers la reprise d’un emploi
  • Labelliser pour reconnaître et faire connaître les meilleures pratiques des entreprises en matière de maintien en emploi ou de recrutement des salariés expérimentés….
Voir toutes les propositions

Ajouter un commentaire sur le site