En dépit de leur réussite scolaire, les femmes s’insèrent moins dans l’emploi que les hommes

Emploi et insertion professionnelle

En dépit de leur réussite scolaire, les femmes s’insèrent moins dans l’emploi que les hommes

À l’occasion du 8 mars, la Depp publie « Filles et garçons sur le chemin de l'égalité, de l'école à l'enseignement supérieur » qui réunit une série de données statistiques sur la réussite comparée des filles et des garçons.

La publication met en évidence des différences selon les sexes en matière de parcours et de réussite des jeunes, de choix d’orientation et de poursuite d’études entre filles et garçons, qui auront des incidences ultérieures sur l'insertion dans l'emploi ainsi que sur les inégalités professionnelles et salariales entre les femmes et les hommes.

Six mois après la sortie de formation, l’insertion dans l’emploi est globalement plus difficile pour les femmes que pour les hommes après un cycle professionnel. Parmi les sortants du système scolaire qui ont obtenu un BTS, ou un diplôme de niveau équivalent, en apprentissage en 2019, 66 % des femmes et 70 % des hommes étaient en emploi en janvier 2020.

30 mois après la sortie de formation, en dépit de leur réussite scolaire, les femmes occupent moins d’emplois stables que les hommes à diplôme équivalent : après l’obtention du diplôme, 70 % des diplômées et 81 % des diplômés d’un DUT occupaient un emploi stable (en CDI, fonctionnaires ou travailleurs indépendants), au 1er décembre 2019.

Elles occupent moins d’emplois de cadres et de professions intermédiaires que les hommes surtout avec des diplômes de premier cycle : 54 % des diplômées et 76 % des diplômés d’un DUT qui en emploi sont devenus cadre ou profession intermédiaire.

L’étude confirme la différenciation des orientations dès la fin du collège : Les filles s’orientent davantage en voie générale et technologique que les garçons. Elles privilégient la voie scolaire à l’apprentissage. Quand elles choisissent la voie de l’apprentissage, elles réussissent mieux que les garçons (90 % de réussite au CAP pour les filles, contre 85 % pour les garçons).

Consulter l’étude

Ajouter un commentaire sur le site