Une zone d'emploi sur trois est agricole en Nouvelle-Aquitaine

Emploi et insertion professionnelle

Une zone d'emploi sur trois est agricole en Nouvelle-Aquitaine

L'Insee publie une nouvelle répartition de la région Nouvelle-Aquitaine en zones d’emploi (ZE) qui dessine 33 territoires au tissu économique varié. Avec 16,6 % de l’ensemble des emplois agricoles du pays, la Nouvelle-Aquitaine est la région la plus agricole de France.

11 des 33 zones
de la région sont spécialisées dans l’agriculture, avec des domaines variés (viticulture, élevage, cultures…) et rassemblent 17,4 % de l’emploi total en région.

Pour trois d’entre elles (Lesparre-Médoc, Libourne et Ussel), le secteur agricole est surreprésenté par rapport à l’ensemble des zones spécialisées dans l’agriculture : respectivement 25 %, 15 % et 14 % de l’emploi total, contre 12 % en moyenne.

Certaines zones d'emploi agricoles révèlent aussi une facette industrielle, comme Cognac, Saint-Junien ou Oloron-Sainte-Marie. L’industrie y emploie une personne sur cinq. L’activité industrielle de la ZE de Cognac est étroitement liée à la viticulture, avec le processus de production du cognac (vinification, tonnellerie, verre...). À Saint-Junien, outre l’élevage d’ovins et de bovins, la zone est spécialisée dans le secteur du «travail du bois, industrie du papier et imprimerie », par l’implantation d’établissements producteurs d’emballages carton.

Dans la zone d’Oloron-Sainte-Marie, l’agriculture (élevage d’ovins en particulier) cohabite avec le tourisme du massif pyrénéen et les activités de l’industrie (aéronautique et agro-alimentaire). Ces dernières expliquent une plus forte concentration des emplois dans les grands établissements.

Les zones de Marmande et Villeneuve-sur-Lot, spécialisées dans la culture fruitière et polyculture, sont orientées vers le commerce par rapport à la moyenne. Enfin, d’autres zones agricoles, à l’image de Guéret et d’Ussel, avec une activité importante dans l’élevage bovin ou encore de Langon sont également marquées par la présence d’activités du secteur tertiaire non marchand.

Dans le nord de la région, trois ZE présentent un profil à dominante industrielle : Bressuire, Châtellerault et Thouars. L’industrie de la ZE de Châtellerault rassemble un emploi local sur quatre, dans la moyenne des territoires comparables au niveau national, cependant nettement plus que dans les deux autres zones de la région. Des établissements emblématiques de l’aéronautique et les activités dans d’autres domaines de l’industrie la placent en tête des zones industrielles de la région.

La région offre de multiples opportunités touristiques et abrite quatre zones où le tourisme domine l’économie locale : trois sont situées sur la façade atlantique (Royan, Dax, La Teste-de-Buch) et une à l’intérieur des terres (Sarlat-la-Canéda).

Poitiers et Limoges se différencient par une prégnance du tertiaire non marchand du fait de la présence de préfectures et de différents services d’administration ; les cadres et employés de la fonction publique y sont en proportion plus nombreux. La fréquentation touristique à Poitiers est plus dynamique grâce au parc du Futuroscope.

Ajouter un commentaire sur le site