L’évaluation de l’accès à l’enseignement supérieur

Orientation et parcours

L’évaluation de l’accès à l’enseignement supérieur

Un rapport réalisé par les députés Régis Juanico et Nathalie Sarles et publié en juillet 2020 sur « l’évaluation de l’accès à l’enseignement supérieur » souligne les faiblesses de l’orientation à l'accès à l'enseignement supérieur en France.

Après avoir établi un état des lieux critique sur les actions déjà menées, les rapporteurs expliquent que l’orientation dans le supérieur est une succession de difficultés et formulent plusieurs recommandations concernant l’enseignement scolaire et notamment :

  • inscrire comme obligatoires dans l’emploi du temps des élèves de lycées les 54 heures annuelles consacrées spécifiquement à l’orientation,
  • charger les recteurs d’académie d’évaluer la mise en œuvre de l’accompagnement à l’orientation dans les établissements,
  • évaluer les compétences des élèves à s’orienter selon un référentiel construit avec les experts et acteurs de terrain,
  • généraliser les modules d’accompagnement à l’orientation dans la formation initiale et continue des enseignants,
  • préparer à l’orientation les élèves dès le collège, par des activités portant sur la connaissance de soi et sur la découverte des filières et des métiers,
  • dès le collège, communiquer aux élèves et aux familles un récapitulatif des interlocuteurs compétents sur les questions d’orientation, avec les modalités de prise de contact,
  • faciliter l’accès des chercheurs aux données brutes collectées par la plateforme Parcoursup,
  • mieux informer les candidats inscrits sur Parcoursup en proposant des vidéos de témoignages d’anciens étudiants et en renseignant systématiquement le taux d’insertion professionnelle sur les fiches des formations...

Ajouter un commentaire sur le site