Plus d’un jeune Français sur dix en difficulté de lecture

Emploi et insertion professionnelle

Plus d’un jeune Français sur dix en difficulté de lecture

Selon les derniers résultats publiés par la Depp, 11,8 % des jeunes participants à la Journée défense et citoyenneté (JDC) rencontraient des difficultés dans le domaine de la lecture (11,5 % en Nouvelle-Aquitaine) en 2019.
Ces résultats concernent l’ensemble des jeunes ayant participé à la JDC entre janvier et août 2019.

La moitié d’entre eux peut être considérée en situation d’illettrisme. Plus d’un jeune sur dix a une maîtrise fragile de la lecture. Mais près de huit sur dix sont des lecteurs efficaces.

Les jeunes en difficulté de lecture sont de moins en moins nombreux à mesure que le niveau d’étude s’élève : de 49 % chez ceux qui n’ont pas dépassé le collège (mais qui ne représentent que 2,6 % des jeunes) à 4,9 % chez ceux qui déclarent suivre ou avoir suivi au moins des études générales ou technologiques au lycée. Mais ils représentent une part encore importante, près d’un tiers (32,4 %), chez ceux qui, à 17 ans environ, ont un niveau CAP ou BEP.

Le pourcentage de jeunes en difficulté est différent selon le sexe : 13,7 % des garçons contre 10,1 % des filles.

La fréquence des difficultés de lecture est, en France métropolitaine, plus prononcée dans des départements du nord ou entourant l’Île-de-France. En Nouvelle-Aquitaine, la part des jeunes en difficulté de lecture atteint 15,6 % dans la Creuse, 12,2 % dans la Vienne et 12,7 % dans le Lot-et-Garonne. A l’inverse, les départements de la Haute-Vienne et des Pyrénées-Atlantiques présentent des taux en deçà de la moyenne nationale, avec respectivement 9,6 et 9,3 %.

Consulter tous les résultats

Ajouter un commentaire sur le site