L'insertion professionnelle des infirmiers

Emploi et insertion professionnelle

L'insertion professionnelle des infirmiers

En 2017, on comptait 500 000 infirmiers diplômés d'Etat, une croissance en moyenne de + 3% par an depuis le début des années 2000. Selon l'étude de la Drees du ministère des Solidarités et de la Santé, cette augmentation s'explique notamment par 3 facteurs :

  • une hausse des quotas nationaux d'inscrits en 1re année de formation à l'école d'infirmiers
  • une meilleure adéquation entre les quotas et le nombre effectif d'inscrits
  • une augmentation du taux de réussite au diplôme d'Etat.
En 2017, 26 000 infirmiers ont été diplômés et parmi eux 31% étaient "post-initiaux" (par opposition aux primo-sortants), c'est-à-dire que ce sont des étudiants de 31 ans en moyenne qui, en emploi auparavant dans le domaine de la santé le plus souvent, ont repris leurs études.

Concernant le premier emploi, 74 % des diplômés de 2013 ont trouvé du travail en moins d'un mois, généralement en contrat à durée déterminée, en intérim ou en contrat aidé et 3 ans après l'obtention du diplôme, ils sont 83 % à occuper un emploi stable.
Les nouveaux diplômés commencent leur carrière professionnelle comme salariés, majoritairement dans des hôpitaux publics, avant de faire le choix de s'installer en libéral pour certains.
Malgré un taux d'insertion supérieur à celui des autres professions, il n'en demeure pas moins que les infirmiers sont de plus en plus touchés par le chômage, avec 18 250 demandeurs d'emploi en soins généraux en 2017.

Consulter l'étude

Ajouter un commentaire sur le site