JDC 2020 : 4,6 % des jeunes considérés en situation d’illettrisme

Emploi et insertion professionnelle

JDC 2020 : 4,6 % des jeunes considérés en situation d’illettrisme

Plus de 437 000 jeunes âgés de 16 à 25 ans, de nationalité française, ont participé au test de lecture proposé lors de la Journée défense et citoyenneté (JDC) en 2020.

Les résultats de ces tests, qui viennent d’être publiés par la Depp, indiquent qu’en 2020, 9,5 % des jeunes participants à la Journée défense et citoyenneté (JDC) ont rencontré des difficultés dans le domaine de la lecture.

Ceux qui rencontrent les difficultés les plus sévères, et qui représentent 4,6 % de l’ensemble, se caractérisent par un déficit important de vocabulaire ; ils peuvent être considérés en situation d’illettrisme, selon les critères de l’ANLCI (agence nationale de lutte contre l’illettrisme).

Ces jeunes n’ont pas la capacité de réaliser des traitements complexes (très faible compréhension en lecture suivie, très faible capacité à rechercher des informations). Ils sont en deçà du seuil de lecture fonctionnelle.

Par ailleurs, plus d’un jeune sur dix a une maîtrise fragile de la lecture.

Les performances en lecture progressent avec le niveau d’études. Elles sont globalement plus élevées chez les filles que chez les garçons.

En France métropolitaine, c’est au nord que les difficultés de lecture sont les plus fréquentes. En Nouvelle-Aquitaine le département des Pyrénées-Atlantiques présente le pourcentage de jeunes en difficulté de lecture le plus bas. A l’inverse, la Charente présente un taux plus élevé que la moyenne nationale (10,7 %).

Consulter les résultats complets de l’étude 

Ajouter un commentaire sur le site