Nouvelles clauses d’insertion des programmes Anru

Emploi et insertion professionnelle

Nouvelles clauses d’insertion des programmes Anru

ARCHIVE

Cette actualité est archivée depuis le 17/10/2015, elle peut néanmoins rester valide.

Dans le cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) a adopté, en avril 2015,  une nouvelle charte nationale d’insertion, destinée à favoriser l’insertion professionnelle des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville.
Les porteurs de projets et les maîtres d’ouvrage devront respecter des clauses d’insertion pour faciliter l’accès à l’emploi des résidents des quartiers, notamment des femmes et des jeunes sans qualifications ou expériences professionnelles.

Les principales orientations de la nouvelle charte :
- Généraliser les clauses sociales dans la dynamique globale d’insertion professionnelle portée par le contrat de ville ;
- Réserver à l’insertion des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) au moins 5% des heures travaillées dans le cadre des opérations financées par l’Agence ;
- Réserver à l’insertion des habitants des QPV au moins 10 % des heures travaillées dans le cadre des marchés liés à la gestion urbaine de proximité ;
- Définir localement des objectifs de qualité des démarches d’insertion (développement de contrats en alternance, durée des contrats, emploi des femmes…) ;
- Renforcer le partenariat avec les entreprises et la construction d’une politique de gestion territoriale des emplois et des compétences.

Consulter la nouvellecharte nationale d’nsertion 2014–2024