Prospective des métiers de la santé à l'horizon 2040

Compétences et besoins de l'économie

Prospective des métiers de la santé à l'horizon 2040

L’Observatoire de l’OPCO Santé propose une étude Prospective des métiers de la santé à l’horizon 2040, qui présente les transformations majeures du secteur, décrit les métiers nécessaires à l’accompagnement de ces transformations et identifie les modalités de formation.

L’étude considère que l’ensemble des métiers de la santé vont évoluer en raison de l’utilisation systématique de nouvelles technologies et de la stabilisation de nouveaux modes d’organisation. L’ensemble des formations vont devoir s’adapter.

Elle identifie de nouveaux métiers :

  1. Les métiers en lien avec l’utilisation des big data et de l’IA : Attaché en données cliniques ; Assistant sanitaire (ou médico-social) d’aide à la décision.
  2. Les métiers liés à la gestion des plateformes d’intermédiation numérique : Responsable plateforme d’intermédiation numérique ; E-conseiller patients ; E-brancardier.
  3. Les métiers induits par l’utilisation de la robotique chirurgicale : IBODE instrumentiste en robotique chirurgicale ; IBODE circulant en robotique chirurgicale.
  4. Les métiers du « relationnel » dans les établissements de santé : Référent de parcours en établissement.
  5. Les métiers induits par le suivi des patients à domicile : Responsable de parcours intégré et projet de vie à domicile ; Assistant de vie à domicile ; Technicien d’équipement à la vie médicale et sociale ; Responsable hôtellerie et qualité de vie (transformation majeure).
  6. Les métiers de la prévention en santé et du bien-être : Coach prévention et adhésion du patient.
  7. La prise en compte de l’éthique dans le soin et l’accompagnement : Référent/responsable du dialogue éthique
L'étude identifie également de nouveaux blocs de compétences :
  • Compétences génériques
  • Compétences distinctives des directeurs d’établissement
  • Référent « crise »
  • Management en faveur de la santé au travail L’empowerment du patient
Pour chacun de ces nouveaux métiers, l’étude précise les missions, le cadre d’exercice, les compétences, les profils auxquels ces nouveaux métiers s’adressent plus particulièrement.

L’étude fait des recommandations pour soutenir leur déploiement :
  • Evolutions des modalités pédagogiques de formation (formations expérientielles et collaboratives, les technologies de la formation au service du présentiel…)
  • Organiser des parcours de formation « tout au long de la vie »
  • Favoriser une architecture des formations plus souple (open badge, formation ouverte…)
  • Accompagnement managérial et stratégique aux transformations des métiers
Consulter l’étude

Ajouter un commentaire sur le site