Contrat de la filière Nouveaux systèmes énergétiques 2021-2023

Compétences et besoins de l'économie

Contrat de la filière Nouveaux systèmes énergétiques 2021-2023

L’industrie est un levier majeur de la transition énergétique. La filière des Nouveaux systèmes énergétiques (NSE) s’inscrit pleinement dans cet objectif de transition écologique. Elle rassemble les industriels de la transition énergétique et représente plus de 210 000 emplois en France. Parmi les secteurs d’activité, entrent dans son périmètre notamment les énergies renouvelables, l’hydrogène bas carbone, l’efficacité énergétique, ou encore les réseaux énergétiques et leur stockage.

La filière dresse un bilan positif de la réalisation des actions de son premier contrat stratégique, avec la plupart des actions menées à terme grâce à l’implication de plus de 600 contributeurs répartis en 18 groupes thématiques.

Le nouveau contrat de la filière s’inscrit dans la continuité du contrat précédent tout en l’adaptant aux nouvelles priorités définies par la crise sanitaire. Il vise en particulier à formaliser les engagements réciproques de l’Etat, des entreprises industrielles et des organisations syndicales afin de faire de la transition énergétique une opportunité de réindustrialiser la France.

Il s’articule autour de 4 axes prioritaires, chacun présentant des actions structurantes à mettre en œuvre et notamment : 

  • Optimiser l’efficacité énergétique et l’usage des énergies,
  • Engager une reconquête industrielle stratégique,
  • Fédérer la filière autour de dynamiques transverses et d’accompagnement du changement.
Parmi les objectifs attendus d'ici 10 ans :
  • les éléments de diagnostic actuels et prospectifs des métiers et compétences des nouveaux systèmes énergétiques doivent être connus de tous les acteurs et les parties prenantes pour en avoir une vision partagée ;
  • les tensions actuelles sur certains métiers doivent être en réduction, voire, idéalement, résolues ;
  • les mécanismes d’ajustement entre la « demande » en compétences par la filière et l’« offre » des acteurs de la formation initiale / continue doivent être en place et fonctionnels ;
  • l’attractivité des métiers de la filière doit s'améliorer, en particulier auprès des jeunes ;
  • l’accès aux métiers des nouvelles filières doit être développé pour les salariés en insertion ou en reconversion par une offre de formation et un accompagnement adapté.
Lire aussi notre dossier sur la filière Energie

Ajouter un commentaire sur le site