Présentation du Contrat d’Engagement Jeune

Emploi et insertion professionnelle

Présentation du Contrat d’Engagement Jeune

Le Gouvernement a annoncé, à compter du 1er mars 2022 et dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution », la mise en place du Contrat d’Engagement Jeune (CEJ) à destination des jeunes les plus éloignés de l’emploi.

Le CEJ sera ouvert à tous les jeunes de moins de 26 ans qui ne sont durablement ni en emploi, ni formation, ni en études (NEET) et qui souhaitent s’engager activement dans un parcours vers l’emploi.

Le CEJ sera proposé par les Missions locales, Pôle emploi et par d’autres opérateurs qui connaissent bien ces publics (notamment les jeunes les plus en rupture). Ils devront proposer au jeune un référent unique tout au long de son parcours.

Ce dispositif, d’une durée de 12 mois (18 mois sous conditions) et qui remplacera la Garantie jeune, consistera en un programme intensif d’accompagnement individuel de 15 à 20 heures par semaine minimum, avec une mise en activité systématique et régulière tout au long du parcours pouvant correspondre à :

Le CEJ mobilisera les entreprises pour favoriser les découvertes de métiers, les immersions dans un collectif de travail et la formation en alternance.

Les jeunes percevront une allocation pendant la durée du parcours de :

  • 500 € par mois pour ceux détachés fiscalement ou rattachés à un foyer non imposable ;
  • 300 € par mois pour ceux rattachés à un foyer imposable de tranche I.
Cette allocation sera différentielle et calculée en fonction des autres sources de revenus du jeune (allocation de retour à l’emploi, rémunération des stagiaires de la formation professionnelle… ), de son assiduité et de son acceptation des offres d’activité qu’il recevra.

Une application sera créée pour faciliter les échanges avec le référent et le suivi du parcours. Elle devra permettre au jeune d’être plus autonome, de respecter ses engagements et de faire preuve d’assiduité et de motivation en proposant :

  • un accès à un espace personnalisé,
  • un module conversationnel avec le conseiller référent,
  • un agenda partagé,
  • un accès au son contrat d’engagement et au suivi d’accompagnement,
  • une estimation du montant de l’allocation,
  • un accès facilité à des offres d’alternance, de stage et d’emploi et aux aides (mobilité, hébergement, mentorat, etc.).
Lire le dossier du Ministère

Ajouter un commentaire sur le site