Les pratiques de recrutement dans le BTP

Compétences et besoins de l'économie

Les pratiques de recrutement dans le BTP

L'observatoire du BTP publie une état des lieux des pratiques de recrutement des entreprises du BTP afin de mieux connaitre leurs usages et leurs besoins.

Après enquête auprès d'entreprises, 217 610 projets de recrutement sont prévus dans la construction en 2021 mais 63 % de ces recrutements sont jugés difficiles.

En dehors des entreprises de taille importante, l’essentiel des entreprises du BTP n’ont pas de ressources RH internes, et encore moins de ressources dédiées au recrutement. Le chef d’entreprise est presque toujours directement impliqué. Un recours aux ressources externes est prévu dans moins d’1 recrutement sur deux.

L’étude a permis de dresser une typologie des entreprises selon leur modèle d’organisation sur le recrutement. Différentes solutions de recrutement sont mobilisés : le CDI est la solution privilégiée par les entreprises, et dans une moindre mesure le CDD, l'intérim, l'alternance, et encore la sous-traitance.

La mobilisation de leur réseau personnel et celle de leurs collaborateurs est la pratique dominante citée par la moitié des entreprises. 65 % des entreprises déclarent compter sur l’aide de leurs salariés pour recruter. La phase de sélection est souvent peu outillée et se centre sur l’évaluation de l’expérience et des candidats en situation.

6 préconisations sont émis : mieux anticiper les besoins de main d'oeuvre et leurs difficultés de recrutement, formaliser leurs besoins jusqu'aux compétences recherchées, déterminer une stratégie de recrutement, travailler sur la qualité formelle des offres d'emploi, développer des modalités de test adaptées et appréhender la période d'essai.

Ajouter un commentaire sur le site