Précisions sur l’aide exceptionnelle pour les jeunes bénéficiant d'un accompagnement intensif

Emploi et insertion professionnelle

Précisions sur l’aide exceptionnelle pour les jeunes bénéficiant d'un accompagnement intensif

Suite à la mise en place d’une aide exceptionnelle pour les jeunes bénéficiant d'un accompagnement intensif (voir notre actu), des précisions sont données concernant la mise en œuvre d’un co-accompagnement AIJ-PACEA.

En effet jusqu’à présent un jeune en AIJ ne pouvait pas être accompagné dans le cadre du PACEA par la Mission locale. Le contexte actuel peut fragiliser les parcours de jeunes peinant à accéder à l’emploi et rend nécessaire l’appui d’un expert de l’accompagnement social, tout en poursuivant le plan d’action avec leur conseiller AIJ.

Désormais si la Mission locale détecte un besoin d’accompagnement social qui va au-delà du besoin financier ponctuel elle peut proposer au jeune de signer un PACEA (voir notre fiche technique), en complément de l’AIJ (voir notre fiche technique).

L’accompagnement social mis en œuvre par la Mission locale afin de permettre au jeune d’accéder à l'autonomie et sécuriser son projet pourra poursuivre plusieurs objectifs :

  •  engager des démarches d'accès aux droits ou liées à la santé, à la couverture sociale, au logement ou à l'hébergement ;
  • développer la mobilité géographique ;
  • mettre à jour sa situation administrative, sociale et fiscale ;
  • gérer son budget.

Un point doit être organisé entre Pôle emploi et la Mission locale pour réaliser un bilan des actions réalisées et définir la suite du parcours avec le jeune s’il est toujours inscrit comme demandeur d’emploi à la fin de l’AIJ.

Instruction n° 2021-4 du 13 janvier 2021

Ajouter un commentaire sur le site