Tableau de bord des contrats de professionnalisation en Nouvelle-Aquitaine

L'actualité de Cap Métiers Nouvelle-Aquitaine

Tableau de bord des contrats de professionnalisation en Nouvelle-Aquitaine

Cap Métiers propose un tableau de bord sur l'analyse des contrats de professionnalisation en Nouvelle-Aquitaine.
Un peu plus de 15 300 contratsont été signés au cours de l’année civile 2019 dans la région.

Le dispositif enregistre pour la première fois, une baisse notoire de ces recrutements chez les employeurs néo-aquitains (- 9 % par rapport à 2018). On retrouve en 2019, des volumes de contrats proches de 2017, soit une évolution moyenne sur 3 ans (2017 à 2019) de + 1,6 %. 

La décroissance affecte l’ensemble des territoires néo-aquitains :

  • L’évolution du recrutement en contrat de professionnalisation a particulièrement baissé dans le département de la Charente (- 21 %) et des Pyrénées-Atlantiques (- 18 %). Dans huit autres départements, le volume de contrats fléchit de – 16 % à – 8 %. La Gironde (43 % des contrats 2019) enregistre une baisse raisonnable de 2 % et la Creuse est le seul département avec une dynamique positive (+ 3 %, pour une maigre part des contrats en région 1 %).
  • A noter que certaines zones d’emploi présentent quelques spécificités quant à la nature du secteur employeur : surreprésentation du secteur agricole dans les zones d’emploi de Lesparre-Médoc ; de l’industrie dans celles de St-Junien et d’Oloron-Sainte-Marie et de la Construction dans la zone de Rochefort.
La chute du nombre de contrats de professionnalisation est notable dans les secteurs de l’Industrie (-18 %), de la Construction (- 13 %) et du Tertiaire (- 7 %). L’Agriculture, qui concentre 2 % des contrats, progresse avec 6 % de signatures en plus par rapport à 2018. En revanche, le recrutement en contrats de professionnalisation croit significativement dans le secteur de l’hébergement et restauration (+ 11 %).

Les bénéficiaires sont âgés de 26 ans en moyenne à la signature de leur contrat de professionnalisation ; et 46 % des contrats sont signés par des femmes. Plus de la moitié d’entre eux visent une certification avec un niveau supérieur à celui détenu à l’entrée. Près de sept contrats de professionnalisation sur dix (69 %) préparent à un niveau de qualification dans le supérieur (niveaux 5, 6 et 7).

  • Près d’un contrat sur deux prépare à un diplôme dans le domaine Échanges et gestion, et plus spécifiquement dans le commerce et la vente.
  • 13 % des contrats se concentrent dans les Services aux personnes, notamment.
  • Une majorité des contrats (64 %) préparent à une certification enregistrée au RNCP, autre qu’un CQP (Certificat de qualification professionnelle).
> Pour en savoir plus, consultez le tableau de bord de l'Observatoire "Les contrats de professionnalisation 2019 en Nouvelle-Aquitaine"

> Pour aller plus loin : 
> Retrouvez tous les travaux de l’Observatoire d’Aquitaine Cap Métiers à partir de son catalogue numérique en ligne

Ajouter un commentaire sur le site