Réforme des modalités d’évaluation des candidats au Bac pro et suppression du BEP

Formation tout au long de la vie

Réforme des modalités d’évaluation des candidats au Bac pro et suppression du BEP

Les modalités d’évaluation des candidats au Baccalauréat professionnel sont modifiées et celles relatives à la réalisation d’un chef-d’œuvre, comptant pour l’obtention du diplôme, définies. Le Brevet d’études professionnelles (BEP) est quant à lui progressivement supprimé.

À compter de la session 2022, les parts de contrôle en cours de formation et de contrôle ponctuel évaluant les candidats sont modifiées et adaptées en fonction des voies de préparation du Bac pro (voie scolaire, apprentissage ou formation continue) et du statut de l’établissement dans lequel ce diplôme est préparé.

Les candidats au Bac pro, sous statut scolaire ou d'apprenti, seront par ailleurs soumis à partir de 2022, comme les candidats au CAP (voir actu), à une évaluation portant sur la réalisation d'un chef-d'œuvre dont la préparation peut être collective.

Cette évaluation repose sur une présentation orale terminale en fin de cursus, combinée le cas échéant avec une évaluation figurant au livret scolaire pour les élèves sous statut scolaire ou au livret de formation pour les apprentis.

Les élèves et apprentis des établissements d'enseignement public ou sous contrat avec l'Etat et des CFA habilités à pratiquer le contrôle en cours de formation sont évalués au moyen de notes figurant au livret scolaire ou au livret de formation. La moyenne de ces notes afférentes au chef-d'œuvre, consignées durant son élaboration, constitue 50 % de la note globale attribuée au chef-d'œuvre, complétée à hauteur de 50 % des points obtenus à l'oral de présentation de celui-ci.

Les élèves et apprentis des établissements d'enseignement privés hors contrat et des CFA non habilités à pratiquer le contrôle en cours de formation sont intégralement évalués au cours de l'oral de présentation du chef-d'œuvre.

Concernant le brevet d’études professionnelles (BEP), à partir de 2021, sauf cas particuliers, les candidats au Bac pro sous statut scolaire n’auront plus obligation de passer ce diplôme en classe de première.

À la place, une attestation intermédiaire sera délivrée en fin de classe de première par les autorités académiques sous condition de moyenne déduite des éléments figurant au livret scolaire de l'élève.

Le modèle de cette attestation et les conditions dans lesquelles elle est délivrée seront fixés par un arrêté à paraître.

Décret n°2020-1277 du 20 octobre 2020 et arrêté du 20 octobre 2020 (modalités de l'évaluation du chef-d'œuvre)

Ajouter un commentaire sur le site