Tableau de bord des Contrats d’apprentissage 2019

L'actualité de Cap Métiers Nouvelle-Aquitaine

Tableau de bord des Contrats d’apprentissage 2019

Cap Métiers propose un tableau de bord sur l'analyse du "parcours" dans l’apprentissage en Nouvelle-Aquitaine.
Un quart des formés du second cycle professionnel en 2019 prépare une formation en apprentissage. Près de 6 contrats sur 10 font suite à un parcours en voie scolaire. La moitié des apprenti(e)s détient au moins un niveau Bac à l’entrée dans ce dispositif de formation. 

Ainsi, à la rentrée 2019, 2 850 formations sont proposées par apprentissage pour un panel de 843 certifications (+ 16 % en 1 an).

En région, près de 29 000 contrats d’apprentissage ont été signés au cours de l’année civile 2019. La part des femmes a augmenté d’un point depuis 2018 pour atteindre 33,6 % des contrats signés. L’âge d’entrée est de 18 ans en moyenne. La part des 26-30 ans se stabilise autour de 4,7 % des contrats (contre 3 % sur le plan national en 2018). Plus de 8 apprenti(e)s sur 10 (84 %) travaillent et résident dans le même département. Les apprenti(e)s en situation de handicap représentent 2 % des contrats signés en 2019 (493 contrats). 

Six contrats sur dix sont signés dans le secteur public. Globalement, le recrutement en apprentissage progresse dans tous les secteurs. Ceux du Tertiaire et de l’Industrie concentrent plus des ¾ des embauches en contrat d’apprentissage. Ils sont respectivement en croissance de 11,4 % et 8,9 %. Le secteur Agricole représente 5 % des signatures et enregistre un taux de croissance de 10,4 % ; et la Construction (16 % des contrats) comprend le plus faible taux d’évolution sur un an de + 2,5 %.

Les signataires de contrats de niveau CAP ou sans qualification (à l’entrée) se forment principalement aux métiers de bouche. Pour les bacheliers, le BTS est particulièrement attractif (31 %) et le CAP semble être utilisé pour se réorienter. Pour les niveaux bac+2 à l’origine, une majorité (65 %) prépare un diplôme de niveau supérieur. Pour les apprenti(e)s détenant un niveau de qualification 6 ou 7 au départ, près d’un quart se réoriente vers un niveau équivalent ou inférieur (niveau 5, 4 ou 3).

Le dispositif connait une croissance encore plus marquée que les années précédentes chez les employeurs néo-aquitains (+9,5 % par rapport à 2018), quel que soit le département.

En 2019, 11 600 offres de contrats d’apprentissage ont été déposées sur la Bourse de l’alternance et près de 9 000 candidats étaient à la recherche d’un contrat d’apprentissage, dont 49 % de femmes.
A la fin de l’année, 85 % des offres déposées depuis début janvier étaient déclarées pourvues.

La crise liée au Covid-19 risque de ralentir, voire de stopper le développement de l’apprentissage. Il est tôt pour objectiver cette tendance mais les premières données saisies sur la Bourse (du 1er janvier au 15 juin 2020), indiquent une baisse des candidatures de 26 % (par rapport à la même période 2019), et particulièrement à partir du confinement en mars. De la même manière, les employeurs ont déposé moitié moins d’offres avec un effondrement à compter du mois d’avril.

Pour en savoir plus :

Ajouter un commentaire sur le site